Menu

Société Publié

France : Des chibanis agressés dans un foyer Adoma

Temps de lecture: 1'
Hassan, habitant le foyer Adoma depuis 2000, dit avoir peur pour sa vie. / Ph. Le Parisien, V.T.

Une cinquantaine de chibanis du foyer Adoma, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), se sont rassemblés vendredi soir à 18 heures dans le hall de leur immeuble pour protester contre l'insécurité et les agressions dont ils sont victimes, rapporte Le Parisien.

Surtout, ils ont dénoncé la violente agression d’un résident la semaine dernière. Âgé de 60 ans, l'homme a été tabassé par des jeunes et laissé inconscient. L'un des agresseurs a été interpellé et jugé mercredi en comparution immédiate.

Les habitants demandent qu’un gardien surveille l’entrée de l’immeuble en permanence. La structure avait réagi il y a quelques semaines en mettant un maître-chien dans le but de «dissuader» les jeunes. Or, l'opération n'a duré que deux semaines seulement.

«Avant, cela arrivait quelques fois que des jeunes viennent nous embêter. Mais c’est devenu trop dur, souffle Hassan, qui habite le foyer depuis 17 ans. Aujourd’hui, j’ai peur pour ma vie.»

«Nous voulons interpeller la direction sur les conditions de vie et la sécurité», précise Nasser Lajili, conseiller municipal et membre du collectif.

La municipalité a tendu l'oreille à ces chibanis. Elsa Faucillon, maire adjointe et conseillère départementale (PCF), a envoyé un courrier à la direction territoriale d’Adoma. «L’évolution de la situation appelle une réaction pour prendre en compte la légitime préoccupation des résidents en assurant la sécurité», insiste l’élue qui pointe, elle aussi, «la présence de jeunes aux abords et dans les coursives du foyer qui engendrent des agressions verbales et des actes d’intimidation».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com