En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Terrorisme Publié Le 13/01/2017 à 18h20

Le dossier de Chekkouri, ex-détenu à Guantanamo, transféré à la Chambre pénale de première instance à Salé

Younes Chekkouri est poursuivi pour constitution d’une bande criminelle et atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat. / DR

La chambre criminelle de premier degré, chargée des affaires du terrorisme, près l'annexe de la Cour d’appel à Salé, a décidé jeudi de transmettre le dossier de Younes Chekkouri, ex-détenu dans la base américaine de Guantanamo, à la chambre pénale de première instance près la même Cour, après s’être déclarée incompétente pour statuer sur cette affaire.

Younes Chekkouri, remis aux autorités marocaines par leurs homologues américaines en septembre 2015, est poursuivi pour «constitution d’une bande criminelle et atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat».

Arrêté en décembre 2001 en Afghanistan, pour liens présumés avec Al-Qaeda, Chekkouri a été incarcéré, après sa remise aux autorités marocaines, au complexe pénitencier de Salé, suite à son audition préliminaire par le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme à Salé.

Après son audition approfondie, le juge d’instruction près la même Cour a ordonné sa poursuite en état de liberté provisoire, en réponse à une requête de sa défense. Un communiqué du procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat avait indiqué que Chekkouri, transféré de Guantanamo, a été placé le 16 septembre 2015 en garde à vue pour enquête sur «des soupçons d’implication dans des actes terroristes».

Soyez le premier à donner votre avis...
Election Présidentielle France
France + France