En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Culture Publié Le 11/01/2017 à 14h35

Un magazine new-yorkais met en lumière la vieille médina de Casablanca

Yagazie Emezi a séjourné dans la capitale économique le temps d'un week-end, observant le Maroc à travers le prisme de sa culture occidentale. / Ph. Facebook
La médina de Casablanca. / Ph. Yagazie Emezi
La médina de Casablanca. / Ph. Yagazie Emezi
Un chat dans la médina de Casablanca. / Ph. Yagazie Emezi
La mosquée Hassan II à Casablanca. / Ph. Yagazie Emezi

Artistes, stylistes, cinéastes ; le Maroc en inspire plus d'un. Cette fois-ci, c'est dans la rubrique photographies d'un magazine en ligne new-yorkais que le royaume se démarque. The Cut a en effet consacré une série de photos à la vieille médina de Casablanca. La photographe Yagazie Emezi a séjourné dans la capitale économique le temps d'un week-end, observant le Maroc à travers le prisme de sa culture occidentale.

Il en ressort une «capture des changements de la ville et le paradoxe qu’elle connaît, avec ces murs anciens qui contrastent avec les mosquées traditionnelles et les corridors peints de couleurs vives», écrit The Cut.

Yagazie Emezi, photographe et artiste multidisciplinaire originaire d'Aba au Nigeria, a étudié l’anthropologie africaine aux États-Unis avant de regagner son pays pour travailler en tant que conservatrice visuelle pour Bialere, une plateforme digitale qui met en scène les jeunes talents de l'Afrique. La jeune femme est très active sur les réseaux sociaux : sur sa page Youtube, elle cumule près de 834 000 vues pour 16 000 abonnés, contre 15 000 abonnés sur sa page Facebook.

La Nigériane est actuellement au Libéria où elle effectue une série de photographies sur l'éducation à risques des jeunes filles, parallèlement à un autre projet photographique sur les cicatrices et l'intimité.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com