En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Les étonnantes photos de poissons pêchés au large du Maroc prises par un Russe

Des monstres marins en eaux profondes marocaines ont fait surface sur Twitter et Instagram grâce à un matelot russe : Roman Fedortsov. Les photos du jeune pêcheur, devenues virales, révèlent la présence d'étonnantes espèces marines.

Un poisson-volant capturé dans les eaux commerciales marocaine. / Ph. Roman Fedortsov
Poisson trouvé en eaux marocaines. / Ph. @rfedortsov
Poisson trouvé en eaux marocaines. / Ph. @rfedortsov
Poisson trouvé en eaux marocaines. / Ph. @rfedortsov
Poisson trouvé en eaux marocaines. / Ph. @rfedortsov
D'autres poissons trouvés en eaux marocaines. / Ph. @rfedortsov

Basé à Mourmansk, ville portuaire de l’Arctique au bord de la mer de Barents, Roman Fedortsov navigue néanmoins plus loin que sa Russie natale. Depuis quelques semaines, il navigue aux abords des côtes marocaines, comme le prouve sa photo du bateau de pêche où il a travaillé pendant dix ans, prise à Las Palmas (Îles Canaries). «La politique, c’est la politique ; en attendant, le poisson, il faut bien le pêcher», philosophe Roman Fedortsov sur son compte Twitter, riche de près de 107 000 abonnés.

En mer, le marin contacté par Yabiladi explique d’abord son quotidien plutôt classique : «Nous attrapons le poisson, nous le congelons pour le livrer ensuite». Un train-train contrebalancé par les mers explorées : «Nos navires opèrent dans la mer de Barents, la mer norvégienne, la mer du Groenland. J'ai aussi travaillé au large des côtes du Canada et dans les zones économiques de pêche du Maroc, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Guinée-Bissau.»

Un photo-pêcheur connecté

Pêcheur depuis 2000, la photographie l’intéresse depuis trois ou quatre ans. Les photos qu’il prend sont loin du cliché et pour cause, ces espèces «étranges» sont peu connues sinon nouvelles pour ses followers. S’il reconnaît certaines des créatures que son filet pêche, d’autres plus rares ne doivent pas figurer dans les annales de la biologie : «Des poissons intéressants peuvent être trouvés partout. Pas nécessairement en profondeur». C’est également une question de perspective, ajoute-t-il en montrant une photo de lui avec un requin à l’envers.

125 000 autres abonnés sur Instagram reçoivent les photos qu’il a prises avec l’appareil photo de 8 mégapixels de son smartphone. La technique est simple : ils prend ses objectifs de perspective frontale, soit posés sur une table (notamment pour les grands poissons) sinon dans sa main. Le pêcheur-photographe de 38 ans n’est pas un amateur de selfie, il n’apparaît d’ailleurs jamais dans ses clichés ou du moins il ne s’identifie pas. Son objectif est de partager des photos des habitants des fonds marins pour informer les gens de leur existence.

Plutôt en retrait, Roman ne souhaite pas trop se livrer. Nous savons que mis à part les poissons, le mystérieux Russe affectionne les couchers de soleil et les vaisseaux. Son passage au Maroc aura été riche puisqu'il a publié pas moins de 7 étonnantes photos de poissons en moins d'un mois.

3 commentaires
mohamedboudiaf
Date : le 10 janvier 2017 à 18h52
du moment qu'est aient bon goutgrinning smiley
Citation
LynetteScavo88 à écrit:
pas jolie jolie ces poissons.
LynetteScavo88
Date : le 10 janvier 2017 à 18h47
pas jolie jolie ces poissons.
Hamid
Date : le 10 janvier 2017 à 17h34
Basé à Mourmansk, ville portuaire de l’Arctique au bord de la mer de Barents, Roman Fedortsov navigue néanmoins plus loin que sa Russie natale. Depuis quelques... Lire l'article associé
Dernière modification le 10/01/2017 18:52
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com