Menu

Société Publié

Victimes marocaines lynchées sur Internet : Le Printemps de la dignité réagit en appelant l'Etat à « assumer ses responsabilités »

Temps de lecture: 1'
Des survivants de l'attentat qui a secoué la Turquie dans la nuit du samedi au dimanche. / Ph. Osman Orsal - Reuters

Le Printemps de la dignité, collectif de 23 associations de droits de l’homme et militants féministes, a réagi ce vendredi à l’attentat survenu le weekend dernier en Turquie. Une sortie médiatique qui intervient suite aux réactions haineuses de plusieurs internautes marocains quant au triste sort des six ressortissantes marocaines, dont deux ayant perdu la vie dans l’attentat terroriste alors que quatre sont blessées.

Le collectif d’associations n’a pas manqué de pointer du doigt, dans un communiqué parvenu à Yabiladi, les «réactions marquées par la déviance et l’irresponsabilité et en particulier les positions qui ont été reprises par certains médias électroniques et qui expriment une jubilation honteuse quant au sort des victimes et leurs familles». Des réactions qui «ont été employées pour inciter et mobiliser contre les fêtes et occasions non-religieuses comme si le terrorisme est une religion qu’il faut suivre et qui accusent ces femmes d’être les seules responsables de leur mort», poursuit le communiqué.

«Les victimes étaient en voyage touristique et ne comptaient blesser personne alors que le discours haineux tenu à leur encontre est une attaque à leur vie privée, une incitation à la haine et une apologie du terrorisme», ajoute le communiqué.

Le collectif estime également que l'Etat doit assumer ses responsabilités dans un sujet similaire à celui relatif à l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie. Une affaire suite à laquelle les ministères de l’Intérieur et de la Justice et des libertés avaient ouvert une enquête pour apologie du terrorisme conformément à l’article 23 de la Constitution et l’article 218 du code pénal marocain. Et de conclure par annoncer que des mesures seront prises pour présenter ce dossier devant l’organe judiciaire compétent.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com