Menu

Breve

L’Union constitutionnelle insiste pour faire partie de la coalition gouvernementale

Publié
Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, en compagnie de Mohamed Sajid, secrétaire général de l'Union constitutionnelle. / DR
Temps de lecture: 1'

L’Union constitutionnelle (UC) fait d’une pierre deux coups : s’adresser à Abdelilah Benkirane tout en tenant informée l’opinion publique. Dans un communiqué publié ce jeudi, la formation politique dirigée par Mohamed Sajid revient sur la proposition formulée lors de la rencontre de cette semaine entre le chef du gouvernement désigné et Aziz Akhannouch. Une offre proposant au président du Rassemblement national des indépendants (RNI) de penser à «un gouvernement formé à partir de la coalition sortante». Une proposition qui n’est visiblement pas du goût des membres du parti du Cheval. «Une approche de ce genre, quelques soient ses origines ou ses raisons, manque d’éléments rationnels puisqu’elle écarte l’actualité partisane et ne prend pas en compte les chiffres», indique l’UC dans son communiqué.

La formation politique souligne que cette offre appelle «directement au désengagement entre deux partis politiques ayant décidé, bien avant le début des tractations, de se rapprocher et former un groupe parlementaire à la Chambre des représentants». «Une annonce qui a été communiquée à la scène politique dont fait partie la formation politique du chef du gouvernement désigné», poursuit le communiqué.

L’UC espère, note le communiqué, à ce que l’alliance UC-RNI soit «respectée» et «prise en compte». «Nous croyons qu’une approche de ce genre impacte l'indépendance des deux partis à prendre leurs décisions librement et en harmonie avec leurs principes et leurs orientations communes», lit-on plus loin dans le communiqué.

Tout en «avertissant» sur la gravité d’une telle proposition, le parti du Cheval conclut par un clin d’œil adressé au chef du gouvernement désigné, lui rappelant que «les Marocains attendent un exécutif sérieux et capable», qu’ils n’auront qu’à travers une coalition «confortable».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com