Menu

Société Publié

La Suisse se prépare à former des aumôniers musulmans

Temps de lecture: 1'
L'Université de Berne ouvrira l'été prochain sa formation continue en aumônerie, notamment aux musulmans. / Ph. Le Temps

L'idée est partie d'un constat : la Suisse a besoin d'aumôniers bien formés issus d'autres confessions que le christianisme, rapporte l'édition suisse de 20 minutes. C'est ainsi que l'Université de Berne ouvrira l'été prochain sa formation continue en aumônerie, notamment aux musulmans.

Un besoin se fait particulièrement sentir dans les institutions sensibles, comme dans les domaines de l'asile, les hôpitaux ou les prisons, explique Isabelle Noth, professeure en psychologie des religions et présidente de la formation continue, lors d'un entretien au journal Le Temps publié jeudi.

Les cours doivent permettre aux autorités de connaître le contenu des prêches des imams dans les prisons, ce qu'elles ignorent pour l'heure, soutient la professeure. Il s'agit également pour les responsables religieux de mieux discerner des signes éventuels de radicalisation, précise-t-elle.

Les candidats à ces cours seront évalués, afin que «l'aumônerie ne serve pas d'instrument de chasse aux islamistes», rassure Isabelle Noth en expliquant que «chaque religion développe son approche mais l'aumônerie, qu'elle soit chrétienne, musulmane ou bouddhiste, répond aux mêmes demandes de base». Et de la responsable d'indiquer que l'université reçoit constamment des demandes de la part d'institutions concernées «qui réclament une meilleure formation des responsables religieux en milieu institutionnel».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com