Menu

Société Publié

L'un des plus gros trafiquants de drogue au monde arrêté au Maroc

Temps de lecture: 1'
Ziane Berhili, l'un des hommes les plus recherchés au monde pour trafic de drogue. / Ph. Police financière de Palerme

Trois ans d’opération anti-trafic ont été nécessaires pour arrêter l’un des trafiquants les plus recherchés de la planète. Ziane Berhili, 57 ans, a été capturé à Casablanca le 4 octobre dernier, relate le New York Times. Ce Marocain était à la tête d’une entreprise et était activement recherché par la police italienne. Les informations concernant son arrestation n’ont pu être divulguées que le 1er décembre.

Selon la même source, le trafiquant faisait passer 400 tonnes de haschich en Europe chaque année. L’investigation a pris des proportions internationales, puisque l’homme empruntait une route qui commençait au Maroc, passait par Libye et s'achevait en Europe. Les territoires de l’Etat islamique faisaient également partie de l’itinéraire effectué par Ziane Berhili. Les forces de police européenne, italienne et américaine ont coopéré pour mener à bien cette opération.

Celle-ci a permis de démanteler un vaste réseau, saisir 20 cargaisons de haschich, plus 280 tonnes, soit l’équivalent de 3,2 milliards de dollars depuis 2013. 

La police italienne a enregistré les conversions téléphoniques de Berhili pendant plusieurs mois pour rassembler le maximum d’informations sur les transactions réalisées via la route maroco-libyenne. Une descente a été effectuée le 4 octobre dernier dans l’appartement du trafiquant situé dans le centre-ville de Casablanca, où il a été arrêté.

«Berhili est indiscutablement l’un des plus gros trafiquants de haschish au monde», a dit Francesco Mazotta, le chef de la Guardia di Finanza, la police financière italienne qui a mené l’enquête à Palerme. «Sa capture a été une bataille acharnée conduite par le police européenne en Méditérannée», a-t-il précisé.

Les enquêteurs avancent que l’Etat islamique est impliqué à minima dans certaines affaires, puisque le groupe terroriste a reçu une taxe pour faire passer la drogue. Le business de la drogue est très présent en Syrie et en Irak, selon une étude du IHS country Risk. 7% des revenus de Daech sont tirés par la production, la taxation et le trafic de stupéfiants.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com