En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Maroc : 16 associations signent l'appel contre la marchandisation de l’éducation

Ecole rurale au Maroc / Ph. Michel Terrier

La société civile francophone a déclaré ce mardi dans un communiqué le lancement officiel de «l'appel contre la marchandisation de l'éducation» qui se déroulera ce jeudi 24 novembre. Pour le moment, cet appel a été signé par 291 organisations parmi lesquelles 16 ONGs marocaines.

Les signataires constatent et dénoncent que «le droit à l’éducation pour tous ne soit pas garanti partout». Les ONGs déplorent également «les conditions de travail et de rémunération des personnels de l'éducation», qui sont «souvent trop dégradées pour susciter les vocations des diplômés de l’enseignement supérieur ou permettre l’exercice même de leur fonction».

Pour les associations marocaines signataires de cet appel, il s'agit notamment du Mouvement Anfass Démocratique, l'association Adala, l'association Afrak, l'association Aideco, l'association Femmes pour l'égalité et la démocratie et le Carrefour de la famille marocaine. Le syndicat national de l'enseignement (SNE), affilié à la Confédération démocratique du travail (CDT) et le syndicat national de l'éducation (SNE) affilé à la Fédération démocratique du travail (FDT), ont également rejoint les signataires. 

L’année scolaire 2016/2017 au Maroc a difficilement démarré en septembre dernier, suite à un déficit flagrant d’enseignants, au lendemain d’un large mouvement de départ et de départ anticipé à la retraite. L’année scolaire connaît également des effectifs très élevés par classe, ce qui impactent négativement la qualité de l’apprentissage, la motivation des apprenants, et ne favorisent pas l'exercice de leur esprit critique.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com