Menu

Article

COP22 : Ce que le ministère de la Santé marocain propose pour s’adapter au changement climatique

Le département de la Santé a organisé aujourd’hui à Marrakech, en marge de la COP22, un side event sur la santé et les changements climatiques. Une rencontre organisée au pavillon «Maroc» en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé. Détails.

Publié
Abderrahmane El Maaroufi, chef de la division épidémiologie et lutte contre les maladies (DELM). / Ph. Yassine Benargane
Temps de lecture: 1'

«Quelles actions pour prévenir, détecter et riposter contre les impacts sanitaires du changement climatique au Maroc ?» C’est le thème d’un side event organisé mercredi 9 novembre à Marrakech par le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’événement consiste à informer et sensibiliser les partenaires nationaux et internationaux sur l’état de connaissance des risques sanitaires liés au changement climatique. L’objectif est aussi d’initier la réflexion concertée sur les mesures et les interventions sectorielles et intersectorielles et les rôles des acteurs concernés.

Dans un exposé, le chef de la division épidémiologie et lutte contre les maladies (DELM), Abderrahmane El Maaroufi a expliqué l’influence du changement climatique sur la santé. «Avec le changement climatique, il y a un risque que certaines maladies reviennent, notamment au Maroc», prévient-il. «Il y a une chaîne de causalité entre les facteurs climatiques, le mode d’exposition à ces facteurs et leurs conséquences sanitaires», a-t-il ajouté.

Abderrahmane El Maaroufi a également exposé la stratégie marocaine d’adaptation de la santé au changement climatique, qui s’articule autour de huit axes dont la sensibilisation et la recherche scientifique. L’objectif est d’«essayer d’adapter notre secteur de la santé à la gestion de ces risques, notamment à leur détection et la lutte et la riposte contre ces risques là», a-t-il enchaîné.

L’événement a également connu la présentation d’un exposé sur les maladies à transmission vectorielle, celles liées à la pollution de l’air et les zoonoses, ces maladies ou infection dont les agents se transmettent naturellement des animaux vertébrés à l'homme, et inversement.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com