Menu

Environnement Publié

COP22 : « L’étape Marrakech est extrêmement importante », rappelle Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la CCNUCC

Entré en vigueur vendredi, l’Accord de Paris a été ratifié jusqu’à présent par 100 pays. C’est ce qu’annoncent ce dimanche le Secrétariat exécutif de la CCNUCC et la présidence marocaine de la COP22. A la veille de l’ouverture de cette grande messe sur le changement climatique, la présidence marocaine annonce que 43 chefs d’Etats et 32 chefs de gouvernements et premiers ministres ont confirmé leur présence à Marrakech.

Temps de lecture: 2'
Patricia Espinosa et Salaheddine Mezouar, dimanche à Marrakech lors de la conférence de presse. /DR

A la veille de l’ouverture de la 22e Conférence des Parties (COP22), le Secrétariat exécutif de la CCNUCC et la présidence marocaine de la COP22 ont organisé dimanche à Marrakech une conférence de presse pour présenter les ambitions de l’événement et mettre l’accent sur les conséquences de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris.

Intervenant lors de la conférence de presse, Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la CCNUCC, a souligné que «la COP22 est une étape cruciale pour les gouvernements qui cherchent à opérationnaliser l'accord de Paris». L’occasion pour elle d’annoncer que ce sont actuellement pas moins de 100 pays ayant ratifié l’accord de Paris, «ce qui transforme cet accord en un engagement fort».

«Durant ces deux semaines, l’objectif sera donc de compléter et de booster le processus», a-t-elle dit, en rappelant que l’une des questions urgentes qui seront discutées est le financement dédié à la lutte contre le dérèglement climatique. Une enveloppe de quelques 100 milliards de dollars à l’horizon 2020 qui doit avoir un effet de levier pour renforcer cette lutte.

«L’étape Marrakech est donc extrêmement importante», a souligné la secrétaire exécutive de la CCNUUC, avant d’indiquer que «l’Accord de Paris a permis de donner les outils pour revisiter les objectifs des Etats et les rendre ambitieux». «On a les ressources et les ambitions vont certes augmenter mais on atteindra les objectifs», a-t-elle promis.

Près de 43 chefs d’Etats seront présents lors de la COP22

Pour sa part, Salaheddine Mezouar, Président de la COP22 a indiqué que «la communauté internationale attend de Marrakech à ce qu’elle soit une COP de l’action et de la rupture et du changement de paradigme, avec la nécessité de se projeter dans le future et dans le monde de demain. On attend à ce que la prise de conscience collective se transforme en projets concrets».

Tout en soulignant que «l’état d’esprit général est extrêmement positif», le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a rappelé que «tout le monde, acteurs étatiques, acteurs non étatiques, secteurs privé et public sont engagés. Tout le monde veut agir et contribuer pour que Marrakech soit au rendez-vous des attentes».

Quant à la présidence marocaine, Salaheddine Mezouar a indiqué que son rôle sera de «rapprocher les points de vue, accompagner et encourager les pays n’ayant pas encore ratifié l’Accord de Paris». Pour le financement, question «primordiale» selon lui, la Président de la COP22 a estimé que l’objectif serait de réorienter le financement vers plus d’engagement dans les mutations des sociétés. «L’enveloppe n’aura qu’un effet de levier et elle ne répondra pas aux besoins des Etats», a-t-il rappelé également.

Salaheddine Mezouar n’a pas manqué de souligner que la COP22, «COP de l’inflexion et de l’action», connaitra la participation de 43 chefs d’Etats ainsi que 32 chefs de gouvernements et premiers ministres qui ont confirmé leurs présences lors de cette grand-messe autour du changement climatique.

Il est à rappeler qu’avec l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris et sa ratification par près de 100 pays jusqu’à ce weekend, il est désormais chose sûre que les Etats s’engageront pour que la température mondiale n’augmente pas au-delà de 2°C d’ici 2100 par rapport à l’ère préindustrielle.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate