Menu

Politique Publié

Affaire Ben Barka : Le PADS dénonce la responsabilité des Etats français et marocain

Temps de lecture: 1'
Mehdi Ben Barka, un des principaux opposants politiques au roi Hassan II. / DR

A la veille de la commémoration du 51e anniversaire de l’assassinat de Mehdi Ben Barka, le secrétariat général du Parti de l'avant-garde démocratique et socialiste (PADS) pointe du doigt la responsabilité de l’Etat français.

Dans son réquisitoire, l’instance affirme que Paris n’a pas autorisé la levée du secret défense sur tous les documents du dossier et continue de s'opposer à l’exécution de mandats d’arrêts internationaux lancés, en automne 2007, par l’ancien juge Patrick Ramaël à l’encontre des sécuritaires marocains soupçonnés d’implication dans l’enlèvement et la disparition de Ben Barka.

Dans son communiqué, le PADS n’a pas oublié de mentionner également la responsabilité de l’Etat marocain. Et de rappeler que Rabat persiste à refuser l’ouverture d’une enquête judiciaire sur l’affaire, ainsi qu’elle rejette toute coopération avec les enquêteurs français venus au Maroc dans le cadre d’une commission rogatoire. Une allusion aux obstacles dressés devant la mission de l’ex-magistrat Ramaël au royaume en 2006.

la vergogne du Maroc
Auteur : sidi_babar
Date : le 28 octobre 2016 à 14h21
Il est temps pour que l'Etat Marocain demande pardon a la famille du Président Mehdi Ben Barka assassine lâchement , et signaler l'endroit ou se trouve et déclarer un deuil national touts les marocains sans exceptions, un homme qui voulait un Maroc moderne et développe, mais ils ont pris le mauvais chemins.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com