Menu

Société Publié

France : Zakaria Moumni fait appel de sa condamnation pour diffamation

Temps de lecture: 1'
Zakaria Moumni vient de faire appel de la décision du tribunal de grande instance de Paris. / Ph. Zakaria Moumni

La 17ème Chambre civile du tribunal de grande instance de Paris a rendu le 5 octobre dernier son délibéré dans une affaire opposant Mounir El Majidi, secrétaire particulier du roi Mohammed VI, à Zakaria Moumni, ancien champion du monde de kick-boxing.

Moumni avait ainsi été assigné par M. Majidi aux fins de voir reconnaître le caractère diffamatoire des propos que le sportif avait tenus lors d’une interview sur BFMTV le 11 janvier 2015, à l’occasion de la «marche républicaine» organisée dans toute la France au lendemain des attentats du 7 janvier, l’accusant d’être le «commanditaire » d’actes de torture à son encontre.

Condamné à verser 1 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation envers Mounir El Majidi, le sportif franco-marocain a immédiatement interjeté appel de la décision, indique-t-il dans un communiqué parvenu ce mercredi à Yabiladi.

Celui-ci se dit «serein et confiant» et fait savoir qu’«[il a] déjà gagné plusieurs procès contre les autorités marocaines». Et d’ajouter : «Cet acharnement judiciaire et ces procès en diffamation n’ont qu’un seul but : me déstabiliser, me faire taire et me faire renoncer à mes poursuites. Mais je continuerai toujours à dénoncer mes tortionnaires et les commanditaires jusqu’à ce que justice me soit rendue. J’attends avec impatience l’ouverture d'une enquête sur ce sujet».

«Nombre de preuves n’ont pas pu être produites à l’audience de première instance. Nous entendons bien en faire état au stade de l’appel et mettre ainsi fin à l’impunité dont bénéficie M. Majidi», a déclaré son avocat, Me Joseph Breham.

Mauvais feuilleton
Auteur : MustafaG
Date : le 12 octobre 2016 à 13h20
C'est reparti ? Et Moumni attaque par un nouveau mensonge...
Il aurait "déjà gagné plusieurs procès contre les autorités marocaines" ? Mais lesquels ? Il a perdu ses procès, toujours été condamné et fait de la prison.
Sa Majesté l'a gracié... On aurait mieux fait de le laisser croupir dans son trou.
Et c'est bien une justice indépendante des autorités marocaines, la justice française, qui vient de le condamner pour diffamation !
Quel tragique guignol.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com