Menu

Economie Publié

Face à la sécheresse, import massif de blé pour le Maroc

Temps de lecture: 1'
Le Maroc devrait importer 4 millions de tonnes de blé tendre pour la saison 2016-2017. / Ph. Scott Olson

Aux portes de l’automne, les moissons de l’année agricole au Maroc se révèlent insuffisantes, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Seuls 2,7 millions de tonnes de blé et 600 000 tonnes d'orge ont été récoltées par rapport aux 8 et 3,5 millions de tonnes, respectivement enregistrées en 2015. Cette baisse est principalement due à l'insuffisance des pluies qui ont retardé les activités de plantation et réduit la superficie ensemencée avec des rendements nettement restreints.

Le Maroc devrait importer 4 millions de tonnes de blé tendre pour la saison 2016-2017, a récemment indiqué l’Economiste. Un record jamais atteint auparavant. Quatre appels d’offres ont déjà été lancés dans ce sens, en vue d’acquérir du blé américain. Le dernier date du 26 septembre dernier.

Au total, 1,2 million de tonnes sera importée des Etats-Unis sous régime préférentiel. Celui-ci est prévu dans le cadre de l’accord de libre-échange qui permet au royaume de bénéficier de conditions tarifaires avantageuses à chaque fois que la saison agricole locale est faible.

Selon l'United States Department of Agriculture (USDA - département américain de l'Agriculture), les importations marocaines de blé en provenance des Etats-Unis ont été très faibles ces dernières années, mais s'étaient tout de même élevées à 336 000 tonnes en 2010/11 et 428 000 tonnes en 2009/10, deux mauvaises campagnes agricoles. Record historique : elles s'étaient chiffrées à 1,7 million de tonnes en 1992/93.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com