Menu

Société Publié

France : Une journée en l'honneur des chibanis samedi 1er octobre

Temps de lecture: 1'
Le Collectif des Associations de solidarité avec les chibanis organise une journée de débat avec plusieurs acteurs politiques et représentants de la société civile. / Ph. Collectif des Associations de solidarité avec les chibanis

La France ne doit pas avoir la mémoire courte. C’est le message que veut délivrer le Collectif des Associations de solidarité avec les chibanis, qui organise une journée de débat, de rencontre et de partage en présence de plusieurs acteurs politiques ainsi que d’associatifs et de représentants de la société civile, samedi 1er octobre à Gennevilliers de 14h30 à 19 heures à l'espace des Grésillons (Métro Gabriel Péri).

«La mémoire collective des chibanis est-elle une ressource pour notre avenir ? Invisibiliser, laisser de côté ceux qui ont donné leur force de travail pour construire la France et combattu le fascisme durant les 2 Guerres mondiales, c’est tout simplement indigne d’une démocratie», écrit le Collectif dans un communiqué parvenu à notre rédaction, en résumé de la problématique prévue à l’ordre du jour.

«(…) Comment accompagner les chibanis sans misérabilisme ni instrumentalisation politicienne ? C’est l’objectif que s’est fixé le collectif des Associations de solidarité avec les chibanis pour une journée de réflexion, de témoignages et de perspectives pour changer les conditions des chibanis», précise le Collectif.

Au programme de la journée, diffusion d’un documentaire, rencontres artistiques, exposition et récits de vie.

L’évènement réunira Kamel Aiyad, président de l’association Algériens des deux rives et leurs amis (ADRA), Alexis Bachelay, député socialiste des Hauts-de-Seine, également rapporteur en 2013 d’une mission d’information sur les immigrés âgés, Nasser Lajili, conseiller municipal de Gennevilliers et membre du collectif «Solidarité avec les chibanis», Techtach Djida, conseillère départementale du Val d’Oise, première adjointe au maire de Villiers-le-Bel, Salem Fkire, président de l’association Cap Sud MRE et Boualem Azahoum, membre de l’Association des travailleurs maghrébins de France.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate