Menu

Politique Publié

Législatives : L’Intérieur demande à Amnesty Maroc de reporter sa colonie de vacances

Temps de lecture: 1'
Mohamed Hassad, ministre de l'Intérieur. / Archive - DR

Le ministère de l’Intérieur a demandé à la section marocaine d’Amnesty International de reporter sa colonie de vacances annuelle à Bouznika, prévue du 24 septembre au 1er octobre, à une date ultérieure, car elle coïncide avec le début de la campagne des législatives du 7 octobre, indique l’ONG. La rencontre programmée par les organisateurs devait connaître la participation de jeunes du Maroc, de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de l’Union européenne.

«Des responsables au ministère de l’Intérieur nous ont contactés pour nous demander le report de la colonie après les élections du 7 octobre sous prétexte que ses activités ne soient pas interprétées comme étant au service des intérêts d’un parti politique contre un autre», a déclaré Mohamed Sektaoui, le secrétaire général de l’ONG, à l’agence Anadolu.

Et d’ajouter que la décision du département de Mohamed Hassad «ne s’appuie sur aucun argument juridique», soulignant que son association est «indépendante et neutre et n’entretient aucune relation avec le politique».

Ce report n’a pas empêché la section d’Amnesty Maroc de mener une campagne de communication, placée sous le thème «D’abord nos droits et nos libertés», auprès des formations politiques pour qu’elles s’engagent à respecter les droits de l’Homme.

Pour rappel, en septembre 2014, le ministère de l’Intérieur avait déjà interdit la tenue d’une colonie de vacances d’Amnesty Maroc à Bouznika.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate