Menu

Article

Polémique : Que se passe-t-il réellement entre Hammad El Kabbaj et Aicha Ech-chenna ?

Hammad El Kabbaj aurait-il traité Aicha Ech-chenna, présidente de l’Association solidarité féminine qui défend les mères célibataires, "d’icône de la débauche" ? Si le candidat controversé du Parti de la Justice et du développement (PJD) à Marrakech nie ces déclarations qu’on lui attribue, Aicha Ech-chenna n’est toujours pas convaincue et se dit blessée par cette «diffamation». Rappel des faits et témoignages.

Publié
Hammad El Kabbaj, candidat du PJD à Marrakech. / Ph. Fadel Senna, AFP
 Aicha Ech-chenna, présidente de l'Association Solidarité féminine. / H. Ouazzani, Elle.fr

Veut-on la tête de Hammad El Kabbaj, dont la candidature sous les couleurs du Parti de la justice et du développement (PJD) à Marrakech a été récemment annoncée ? Une question que certains d'entre-vous se sont probablement posée avant d’aller chercher plus d’informations sur cette polémique, dont la presse électronique et les réseaux sociaux se font les choux gras depuis quelques jours. En effet, la presse marocaine, digitale notamment, affirme que Hammad El Kabbaj a traité Aicha Ech-chenna, présidente de l’association Solidarité féminine qui vient en aide aux mères célibataires, d’«icône de la débauche», sans pour autant se référer à des sources fiables.

Contacté par notre rédaction, le candidat du parti du chef du gouvernement a répondu par la négative. «Je suis vraiment surpris d’apprendre les propos qu’on m’attribue. Un journaliste est venu hier alors que je déposais mon dossier de candidature et m’a dit que la presse parlait de mes propos contre Aicha Ech-chenna et les mères célibataires», a-t-il confié à Yabiladi ce jeudi. Pour lui, il s’agit là de fausses déclarations. «Tous les propos qu’on m’attribue sont faux. Je n’ai jamais attaqué cette grande dame et je ne l’ai jamais citée, ni dans le passé ni à la veille des élections», se défend-t-il.

Dénégations d'El Kabbaj

Hammad El Kabbaj affirme même suivre les actions de la militante marocaine. «Je suis fier que nous ayons au Maroc une dame comme Aicha Ech-chenna. J’estime même que si j’arrive à trouver un moyen de l’aider dans ses actions, je n’hésiterai pas», ajoute notre interlocuteur, qui rappelle que ce n’est pas la première fois qu’on lui attribue à tort des déclarations pareilles. «Certains m’ont attribué des propos sur les juifs marocains en se basant sur un prêche dans lequel je maudissais les Israéliens responsables des assassinats d’enfants et de Palestiniens à Gaza au Moyen-Orient», évoque-t-il.

Hammad El Kabbaj dit également ne pas avoir pris connaissance du communiqué de presse de l’association «Touche pas à mon enfant» présidée par Najat Anour. «Je ne peux que démentir toutes ces fausses déclarations», déclare-t-il. «Cette association («Touche pas à mon enfant», ndlr) avait déjà critiqué ma candidature et m’avait accusé d’antisémitisme.»

A l’origine de cette polémique dans cette période préélectorale, un coup de téléphone des présidentes de deux autres associations, à savoir «Touche pas à mon enfant» et «Oum El Banine». «Mahjouba et Najat m’ont contacté pour me dire que ce monsieur, que je ne connais pas personnellement, m’accuse d’être une icône de la débauche», nous déclare Aicha Ech-chenna ce jeudi.

Information en provenance de deux présidentes d'ONGs

«Dans cette affaire, je suis doublement victime», estime la présidente de Solidarité féminine. Racontant la façon dont elle avait appris ces supposées accusations à son égard, Aicha Ech-chenna dit qu’elle a été contactée le même jour par les deux présidentes pour l’informer des propos. «On m’a dit que ce monsieur a invité les citoyens à voter pour Abdelilah Benkirane qui est le seul, selon lui, à pouvoir m’arrêter et faire face à plusieurs associations qui appellent à la débauche», s'indigne la femme que tout le monde surnomme «Mama Aicha».

Elle ajoute que ses interlocutrices l’ont aussi invité à faire des déclarations dans les médias pour lui répondre, «mais je me suis rappelé qu’on m’avait fait exactement pareil dans les années 2000 et que Zoulikha Nasri (ancienne conseillère du Roi, ndlr) m’avait dit à l’époque de garder le silence et ne pas répondre à la violence par la violence», nous dit-elle. 

«Si je voulais vraiment créer la polémique, je serai parti avant l’Aïd, alors que les propos étaient toujours sur la page officielle de ce monsieur, pour déposer plainte. Je suis une femme mariée avec des enfants et ces propos sont une atteinte à ma dignité et à ma personne», précise-t-elle. «Je n’irai pas au tribunal mais j’estime que Dieu seul pourra me rendre justice. Je sens comme une personne qui a été déshabillée puis mise devant la scène publique alors que je suis innocente de tout ça», conclut ses propos.

Mais sur la page Facebook de Hammad El Kabbaj, aucune trace des propos qu’on lui attribue. Contactée ce jeudi après-midi par nos soins dans le but d’avoir plus de détails sur leurs sources, Najat Anour ainsi que Mahjouba Idbouch sont restées injoignables. En attendant donc leurs précisions, l’information et les propos sont à prendre avec des gants...

´´´´´´
Auteur : Rafik1977
Date : le 17 septembre 2016 à 17h43
Personellement je ne le connais pas,apparement il se present aux legislatives comme tant d'autres.
Mais quelles sont ces grandes lignes si il gagne les elections sur le plan economique,securitaire et de l'emploi
hammad El kabbaj
Auteur : karimou00
Date : le 16 septembre 2016 à 23h29
Ce type veut exterminer les juifs marocains, c'est lui et ses semble qu'il faut exterminer.
Polémique : Que se passe-t-il réellement entre Hammad El Kabbaj et Aicha Ech-chenna ? ...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/47076/polemique-passe-t-il-reellement-entre-hammad.html
Auteur : conanlebarbu
Date : le 16 septembre 2016 à 23h26
il s est pas attaque aux juifs marocains maus aux sionistes
sanguinaires qui tuent d enfants sans pitie...

les sionistes adorent faire cette confusion pour troubler
les esprits.

En empechant ce brave homme juste de se presenter
quand meme on lui fait une mega publicite positive
Mashallah alik
Auteur : VoyageuseOrient
Date : le 16 septembre 2016 à 21h24
Il ressemble a un sheikh Saoudien MashAllah. Soubhanallah.
fait du journalisme
Auteur : la3diss
Date : le 16 septembre 2016 à 19h22
tu devrais demandé ta carte de journaliste car tout comme toi ils sont spécialiste de la calomnie et de la médisance.et tout comme il font des déduction en se basant sur du néant.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com