Menu

Société Publié

Les deux vice-présidents du MUR arrêtés pour rapports sexuels hors mariage

Deux membres du Mouvement unicité et réforme, la matrice du PJD, sont interpellés pour la commission de rapports sexuels consentis hors mariage. Une affaire qui tombe au mauvais moment pour le parti de la Lampe à quelques semaines des élections législatives.

Temps de lecture: 2'
Omar Benhamad, vice président du MUR / DR

Le Mouvement unicité et réforme (MUR) est secoué par une affaire de mœurs. Elle implique les deux vice-présidents du MUR : Omar Benhammad, un prédicateur célèbre et Mme Fatima Nejjar (veuve d’un autre leader du MUR décédé en 2015). Les deux ont été arrêtés samedi matin à Mansouria, une station balnéaire à environ 10 km au nord de Mohammedia, à bord d’une voiture en face de la mer. Ne pouvant justifier qu’ils sont mari et femme, selon la loi marocaine, les deux islamistes ont été interpellés.

Dimanche 21 août, devant le procureur du roi près du tribunal de première instance de Benslimane, les deux prévenus ont avancé être «unis» par «un acte de mariage conventionnel» (Zawaj Orfi). Acte qui n'est pas reconnu au Maroc. La justice a décidé, ensuite, de les poursuivre en état de liberté provisoire, pour la commission de rapports sexuels consentis hors mariage interdits par le code pénal. La première audience du procès des deux vice-présidents du MUR a été fixée au 1er septembre, rapporte le site du quotidien Ahdath Al Maghribia.

Le MUR suspend Benhammad et Nejjar

Vingt-quatre heures après l’éclatement de cette affaire, le conseil exécutif du Mouvement unicité et réforme s’est réuni d'urgence pour annoncer, dans un communiqué, la suspension des deux prévenus de toutes les instances de l’organisation. Omar Benhammad et Mme Fatima Nejjar «ont commis une infraction aux principes du Mouvement et à ses orientations et ses valeurs. Ce qui constitue une grave erreur», explique le texte. Et de préciser que le MUR s’oppose au «mariage conventionnel» et reste attaché aux alliances scellées qui respectent le code de la famille de 2004.

Cette arrestation de deux figures connues du MUR, particulièrement le prédicateur Benhammad également membre de l'Union international des oulémas musulmans, tombe au mauvais moment pour le PJD. Du pain bénit en cette période de pré-campagne électorale pour ses opposants qui n'hésiteront pas à pointer le déphasage entre le discours moralisant appelant les jeunes à l’abstinence sexuelle et les comportements de certains de leurs porte-paroles dans la réalité.

Benhammad et Mme Nejjar risquent jusqu’à deux ans de prison ferme. Le PJD n’a pas encore réagit à la détention des deux islamistes. Son site officiel d’actualité n’a pas encore évoqué cette affaire.

Islam Tantrique
Auteur : karimagi
Date : le 23 août 2016 à 16h17
Et ils ont réinventé le Tantrisme Islamique!
Et tout est la faute de toute cette nudité estivale, ces mécréantes qui paradent tous nichons et fesses dehors et ces fils de Satan avec leurs torses basanés offerts et leur jeans destroy regorgeant de vigueur!
Et ces incultes qui ont inventé la pillule bleue!
Aie Aie Aie toutes ces tentations!
Pour en avoir raison il faut y succomber, n'est-il-pas?
Yallah un p'tit quickie entre l'Fajr et Douha, ça fera pas de mal, y'a qu'à penser que c'est une nafila brunch de dimanche,
les actions comptent par les intentions.
Dieu comprendra!
Amen!
Bon
Auteur : VoyageuseOrient
Date : le 22 août 2016 à 16h18
Religeusement parlant, sils ont vraiment fait le mariage conventionnel en ayant deux temoins, ben ils n'ont pas fait de peches devant Allah mais uniquement devant les autorites.

Apres ils doivent respecter les regles du pays. On n'est pas en Afghanistan!!!
Leur appliquer la loi
Auteur : HomLibre33
Date : le 22 août 2016 à 13h45
Il faut leur appliquer la loi et leur faire purger une peine de prison comme n'importe quelle personne du peuple.

Ce genre d'unions illégales faites par des soit disant oulama connu à l'échelle nationale et internationale doivent être l'occasion de montrer que la justice traite tout le monde de la même manière, sinon il n'y a pas de justice.


Que faisaient-ils au bord de mer dans une voiture ? étonnant pour des gens soit disant mariés.
Être ou ne pas etre
Auteur : afraw
Date : le 22 août 2016 à 11h26
Salam... Il faut absolument être ferme et sans concession sur ce genre d union, qu on peut comparer à du concubinage ou même à de la prostitution caché... Pire encore car y a naissance d enfants, souvent sans statut légal ni protection
!
Auteur : participant
Date : le 22 août 2016 à 10h46
les amourettes de l'été.

Ce sont les mêmes qui demandent aux femmes de mettre un burkini pour se baigner....

bande d'hypocrites
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate