Menu

Sport Publié

Zakaria Attou, le franco-marocain qui pourrait devenir le prochain champion de boxe européen EBU

Zakaria Attou affrontera le 24 septembre prochain l’Italien Emanuele Della Rosa. Le combat est des plus importants, car à la clé, le titre de champion de boxe européen EBU (super-légers). Ce qui serait plus qu’une nouvelle consécration pour ce Français d’origine marocaine devenu boxeur professionnel après une prise de conscience. Portrait.

Temps de lecture: 2'
DR

Les entrainements s’intensifient pour Zakaria Attou ces derniers jours. Et pour cause, le combat qui l’opposera à l’Italien Emanuele Della Rosa pour le titre de champion de boxe européen EBU (super-légers) le 24 septembre prochain approche à grand pas. 

Inscrit en salle pour canaliser son énergie, l'enfant devient multi-champion

Zakaria Attou est né en mai 1982 à Cergy St Christophe dans le Val d’Oise de parents originaire de Fès. C’est donc en banlieue parisienne que l’enfant grandit. Au départ, rien ne laisse penser qu'il embrassera une carrière de boxeur professionnel plus tard. Une seule évidence chez le petit garçon : il est assez fougueux. Soucieux de l’aider à être meilleur, ses parents cherchent à le mettre au sport. «A un moment donné, une salle de boxe a été ouverte dans notre quartier. Pour eux c’était l’occasion de m’aider à canaliser mon énergie. Et tout de suite, j'ai aimé», raconte-t-il.

C’est donc tout en poursuivant ses études que Zakaria profite de plusieurs heures d’entrainement. Au début, le jeune garçon fait montre d’un talent certain, «mais [n’est] pas très sérieux à l’entrainement», reconnait-il. A 17 ans cependant, l’adolescent passe par une sorte de prise de conscience. «J'ai alors décidé de me reprendre en main, les résultats ont suivi. Ce qui m'a permis de passer au niveau professionnel.»

En amateur, Zakaria a eu 46 combats dont 33 victoires et 13 défaites. En professionnel, son palmarès est encore meilleur. Sur 28 combats en effet, le boxeur d’origine marocaine compte 22 victoires, dont 7 avant la limite, 1 nul et six défaites. Il est également titulaire de plusieurs titres à savoir, Champion de France poids super-welters 2014, Champion Méditerranée WBC poids super-welters 2013, Champion International WBF poids super-welters (2012) et Vainqueur de la coupe de la Ligue 2011.

Pas de rêves, mais des objectifs

Un parcours riche qui lui vaut aussi la confiance des autorités locales. Il est responsable du service des sports de Chanteloup-les-Vignes. Aujourd’hui, s’offrir le titre de champion d’Europe EBU est son projet immédiat, «mais sur le long terme, je vise le titre de champion du monde», nous explique-t-il. Et il se montre déterminé pour atteindre ses objectifs. Car pour Zakaria «un rêve et quelque chose d'inaccessible alors qu'un objectif si on se donne les moyens on peut aller au bout».

Passionné de sport en général et de boxe en particulier, Zakaria aime également la lecture. Une pratique à laquelle il s’adonne encore plus depuis qu’il travaille sur son côté impulsif. Mais loin de toutes ces activités et loisirs parfois, ce père de famille privilégie les moments passés avec sa femme et ses deux enfants. La famille reste pour lui centrale qu'elle soit en France à ses côtés ou au Maroc.

En effet, Zakaria Attou n’oublie pas le Maroc où il se rend régulièrement d’ailleurs. «Toute ma famille vie dans la ville de Fès», souligne-t-il. Et en bon MRE, ce qui lui manque le plus de son pays d'origine c'est «l'ambiance générale et la cuisine». Toutefois, il reste très intéressé par la boxe marocaine, «que je suis beaucoup». Et après son dernier combat à Azrou en septembre 2015, il espère également revenir très bientôt sur le ring marocain.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com