Menu

Mode Publié

Royaume-Uni : Une Marocaine lance une marque de lingerie contre la sexualisation

Stop aux photos photoshopées, au recours aux mannequins au visage et au corps parfaits, c'est le crédo de cette britannique d'origine marocaine, créatrice d'une marque de lingerie féminine. 

Temps de lecture: 1'
Hayat Rachi, 26, Marocaine installée à Londres, et créatrice de Neon Moon. /Daily Mail

Célébrer les femmes «de toutes formes et tailles» est l’objectif derrière la création par Hayat Rachi, 26ans, Britannique d’origine marocaine, de Neon Moon, marque de lingerie féminine. «Après en avoir eu marre des options sexualisées offertes aux femmes, l’entrepreneure féministe a décidé de mettre en place sa propre marque de lingerie», indique ce vendredi la version en ligne du journal britannique Daily Mail

Hayat Rachi avait lancé la gamme Neon Moon en utilisant ses propres économies ainsi qu’une somme de £ 8000 (plus de 100.000 dirhams), récoltée à partir d’une opération de collecte de fonds sur Kickstarter, rappelle le média.

Ce dernier rapporte les propos de la jeune marocaine, qui espère «éradiquer la norme étroite de la beauté dans la mode en montrant des femmes de différentes ethnies, âges, formes et tailles». «En tant que femme marocaine, j’étais victime d'intimidation dans mon enfance comme étant la fille avec des cheveux afro, un gros nez, une cicatrice sur ma jambe et des poils sur le corps», à en croire Hayat. 

Des vergetures sur les photos

La jeune femme d'origine marocaine utilise des femmes avec des vergetures visibles, des poils sur corps, de la cellulite, des cicatrices et de l'acné dans les photos promotionnelles de la marque et refuse de retoucher ces clichés. Un recours pourtant assez courant dans l’industrie de la mode.

«Neon Moon est fabriquée en Grande-Bretagne, et la lingerie est faite de tissus confortables et durables. Je dessine les modèles et notre usine les fabrique. Nous croyons en l’habilité des femmes du faire le suivi de nos produit du dessin jusqu’à la fabrication finale», ajoute l'entrepreneure installée à Londres.

Son projet ambitionne également de «représenter la diversité et montrer aux femmes qu’il n’y pas plus belles que leurs imperfections», conclut le Daily Mail.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com