Menu

Politique Publié

ONU : La Minurso n’a pas constaté de présence militaire marocaine dans la zone tampon

La Minurso n’a noté aucune présence armée marocaine dans la zone tampon située au-delà du passage frontalier de Guerguerate, a révélé hier soir l’un des porte-parole de Ban Ki-moon. Cette sortie vient donner du crédit au communiqué de la wilaya de région Dakhla-Oued Eddahab.

Temps de lecture: 2'
Farhan Haq (Photo : ONU)

Les services de l’ONU ont de nouveau été interpellés sur l’opération menée par le Maroc dans la zone de Guerguerate. Le journaliste Matthew Russell Lee, un des relais du Polisario à New York, est revenu à la charge. Hier soir, il a demandé à l’adjoint du Porte-parole de Ban Ki-moon de révéler le résultat des «concertations» effectuées par la Minurso avec le Maroc et le Polisario pour «établir les faits» sur ce qui s’est passé le dimanche 14 août.

«La Minurso n’a observé aucune présence ou équipement militaire» dans la zone près de la Mauritanie, a indiqué Farhan Haq lors de son point de presse du jeudi 18 août. «La mission a relevé ce qui a été évalué comme des véhicules civils se déplaçant au-delà du mur de sable, mais n’a pas pu déterminer d’informations supplémentaires», a-t-il ajouté.

L’ONU renvoie la balle dans le camp du Polisario

«La Minurso maintient ses contacts avec les deux parties afin de clarifier la situation sur l'incident présumé. La Minurso a pris contact avec le Polisario pour partager les résultats préliminaires de son enquête» sur l’opération à Guerguerate. L’adjoint du porte-parole de Ban Ki-moon renvoie ainsi la balle dans le camp du Front qui devra apporter les preuves attestant de la pénétration des Forces armées royales dans la zone tampon.

Le 15 août, dans un message adressé au secrétaire général des Nations Unies, Brahim Ghali avait affirmé que «des unités militaires (de l’armée marocaine) soutenues par des unités mobiles de transport et de génie militaire et par une reconnaissance aérienne» s’étaient avancées sur Guerguerate. La lettre attend toujours une réponse de la part du Sud-coréen, à moins que le chef du Polisario ne doive se contenter de la sortie de Farhan Haq.

La position exprimée par les services de Ban Ki-moon semble donner du crédit au communiqué de la wilaya de la région Dakhla-Oued Eddahab. Celle-ci reconnaissait que «les services de sûreté et des éléments de la douane (mais sans l’armée marocaine) mènent depuis le 14 août des opérations dans la zone de Guerguerate, au sud du royaume, en vue de mettre fin aux activités de contrebande et de commerce illicite».

alger/téhéran ,le mariage pour tous
Auteur : sarafanxxl
Date : le 20 août 2016 à 22h38
@ charmeur de serpents

l'alliance alger ,teheran , c'est comme le mariage entre deux homo.
d'entrée ,un problème majeur ,qui va jouer le rôle de l'homme et qui va jouer le rôle de la femme ?
c'est une alliance contre nature entre un pays sunnite et un pays chiite. qui ne donnera rien de concret
l'iran cherche a tout prix a instaurer son chiisme en afrique du nord . et l'algérie est très très méfiante a ce sujet . car le spectre des années 90 peut a nouveau resurgir . et les problèmes internes et économiques aidants peut jouer un sal tour aux dirigeants algériens.
un luxe qu'ls ne peuvent pas se permettre ;
sauf s'ils veulent se suicider politiquement


http://www.politique-actu.com/dossier/entre-riyad-teheran-alger-fait-choix/1546723/
Dernière modification le 20/08/2016 22:39
L'Iran, l'une des dernières cartes d'Alger
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 20 août 2016 à 21h06
J'ai déjà lu cet article le jour de sa publication. Des journalistes qui sont invités pour des meetings à Alger et qui sont forcés à visiter les camps de Tindouf pour dire après qu'ils étaient invités à Tindouf. D'ailleurs, ce journaliste va sortir un livre qui dénonce ces pratiques algéro-polisariennes.

Voici une vidéo qui explique pourquoi l'Algérie s'est ralliée à l'Iran pour contrer le Maroc :

https://www.youtube.com/watch?v=0N1BNNddNLo
Non et non
Auteur : zakaria II
Date : le 20 août 2016 à 09h44
Quand les Usa ont envahi l'irak, l'Afghanistan, personne n'a trouvé a dire, le silence de l'Onu était criant. Nous il faut qu' on demande la permission de mettre quelque fessées a nos frontalier. Non, le pouvoir ne ce fait pas avec un cartable d'écolier. Pour la mauritanie, je l'ai dit plus bas, il faut faire comme la Crimée, une annexion d'office, et d'autant plus simple, mobiliser uniquement 3 marocains pour mettre Nouakchott au diapason. Non mais...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com