Menu

Archive Histoire Publié

Oued Eddahab : Comment en 1979, Hassan II a mis en échec l’accord entre le Polisario et la Mauritanie

Chaque 14 août, le Maroc célèbre l'anniversaire de la récupération d’Oued ed Dahab, tournant majeur dans l’histoire du conflit du Sahara. Le territoire avait failli tomber entre les mains du Polisario, avant l’intervention sans concession du roi Hassan II.

Temps de lecture: 2'
DR

Depuis 1979, le Maroc commémore chaque année à la date du 14 août l'anniversaire de la récupération de la province d’Oued ed Dahab, dont Dakhla est le chef-lieu ; un tournant dans le conflit du Sahara occidental. Les médias officiels évitent d’aborder les circonstances à l’origine de cette récupération, se contentant plutôt de reportages sur le développement qu’a connu la douzième région du royaume. Lorsqu’ils actionnent la machine à remonter le temps, c’est simplement pour rediffuser de brèves séquences de la réunion qui s’était tenue au palais de Rabat le 14 août 1979 entre le roi Hassan II et des chioukhs d’Oued ed Dahab, venus prêter allégeance au monarque. Les faits historiques ne manquent pourtant pas. 

Que s’est-il passé avant le 14 août ?

Le coup d’Etat du 10 juillet 1978 en Mauritanie a brouillé les cartes au Sahara. Le Maroc perdait alors un allié précieux en la personne du président Moktar Ould Daddah. Une aile de la junte au pouvoir voulait à tout prix se débarrasser des obligations de l’accord signé le 14 novembre 1976 entre Rabat, Madrid et Nouakchott, à l’issue duquel le territoire d’Oued Eddahab avait été accordé à la Mauritanie, et le reste du Sahara au Maroc.

Ce putsch, le premier du genre chez le voisin du sud, avait amorcé un rapprochement entre les militaires et le Polisario. En témoigne, la trêve unilatérale décrétée par le mouvement séparatiste. Sous le parrainage de l’Algérie, les deux parties avaient initié, les 3 et 4 août, des négociations à Alger. Le 5 août 1979, ils signaient un accord de paix annonçant officiellement le retrait de la Mauritanie des accords de Madrid. Khouna Ould Haidallah, le chef du Conseil militaire du salut national, qui réunissait 14 hauts gradés de l’armée, avait ordonné à ses troupes de se retirer d’Oued ed Dahab en vue de laisser le territoire aux milices du Polisario.

Hassan II réagit rapidement et efficacement

Face à cette nouvelle donne sur le terrain, la réaction de Hassan II n'a pas tardée. Il avait ainsi ordonné aux Forces armées royales (FAR) d’étendre leur présence sur toute la province, mettant en échec les plans du Polisario et de l’Algérie ; l’opération fut un succès. Néanmoins, Lagouira avait été épargnée par l’avancée des FAR. La souveraineté sur la petite ville côtière constitue encore un point de tension entre le Maroc de Mohammed VI et le régime du président mauritanien.

Une fois l’armée marocaine installée à Oued ed Dahab, des notables sahraouis prêtèrent allégeance au roi Hassan II, le 14 août 1979 au palais de Rabat. La prestation avait connu la distribution symbolique d’armes légères aux chioukhs pour se défendre des attaques des milices du mouvement séparatistes. Six jours plus tard, le ministère de l’Intérieur rendait public le décret n°2.79.659 instaurant la province d’Oued ed Dahab. Le 4 mars 1980, Hassan II organisait la cérémonie d’allégeance à l’occasion de la fête du Trône à Dakhla, chef-lieu de la province. Tout le Maroc officiel s’y était déplacé à cette occasion. Un message à l’adresse de l’Algérie et du Polisario pour leur faire comprendre que le maître de la situation, désormais, c’était lui.

Hassan 2 a été trahi par les siens
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 13 août 2016 à 20h49
Le problème de Hassan 2, c'est qu'il n'a pas trouvé du soutien parmi les siens pour récupérer tous nos territoires occupés. Entre les coups d'Etats des généraux qui voulaient se débarrasser de lui et certains politiciens qui voulaient instaurer le régime républicain, Hassan 2 s'est retrouvé coincé entre le marteau et l'enclume.

Ces généraux et ces politiciens, s'ils aimaient vraiment leur patrie, ils se seraient investis dans la récupération des territoires occupés de leur pays avant de se lancer dans une bataille de la prise du pouvoir. Certains d'entre eux étaient prédisposés à céder une partie de leur territoire juste pour accéder au pouvoir comme le cas d'Oufkir qui s'est rallié à la junte militaire algérienne en précipitant la signature du traité de 1972 en contrepartie du soutien de la junte militaire algérienne pour son coup d'Etat, deux mois après.

Il faut remercier Dieu que ces gens là n'ont pas pu accéder au pouvoir parce que quand on est prédisposé à céder une partie du territoire de son propre pays pour arriver à ses fins, on est capable de sacrifier tout le peuple pour garder le pouvoir.
On n'evite rien M jaabouk !!
Auteur : Slimanof
Date : le 13 août 2016 à 19h37
Si ce n’était les tergiversations de feu Mohamed V qui avait mis du temps , au lendemain de l’indépendance du Maroc, à recevoir les notables mauritaniens dont Horma ould bababana qui réclamaient le rattachement de la Mauritanie au Maroc , celle ci serait marocaine .

La même erreur a été répétée pour le Sahara marocain à cause du connard d'Oufkir qui a bastonné ceux qui aujourd'hui se proclament du polisario alors qu'ils ne cherchaient ,avec la gauche marocaine, qu' à s'en prendre à la monarchie marocaine.

Récupérer Oued eddahab ( comme avant Sakia al hamra , Sidi Ifni et Tarfaya) n'est qu'une chose normale pour les médias officiels et pour tous les marocains !!

Ne trouvez vous pas monsieur Jaabouk ??
Mon pays et ma tribu
Auteur : sarafanxxl
Date : le 13 août 2016 à 18h37
De katada abou aziz (descendant de Ali et Fatima Zahra fille du prophète saaws)
بلادي وان جارت علي عزيز ة
وقومي وان بخلوا علي كرام
Traduction approximative :
Mon pays, même injuste envers moi, il m'est très cher.
Et ma tribu, même radine envers moi. reste la plus généreuse
Merci
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 13 août 2016 à 16h27

On s'inspire du merveilleux archer et guerrier intellectuel et moral que vous êtes.
Quel bonheur de se battre moralement, politiquement, historiquement, intellectuellement à vos côtes et aux côtes des autres amis et patriotes sur ce site.

Comme je l'est dit, c'est un véritable privilège de la vie ! Et un bonheur moral.
Merci
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 13 août 2016 à 16h17
Merci cher patriote pour cet amicale appréciation d'une modeste contribution sur cette pénible péripétie Algérienne.

Vos puissantes et pertinentes contributions ont participé à le mise à nu des horribles escroqueries morales et politiques de ce système qui à détruit son propre pays, et qui par un heureux paradoxe nous renforce dans nos convictions, dans notre détermination, dans notre cohésion politique et sociale, et dans la volonté de construction et d'édification d'une nation prospère, développée, forte, Pacifique, heureuse dans son présent,et confiante dans son avenir.

À travers vous cher concitoyen et cher patriote, je voudrais féliciter tous les amis patriotes sur ce site qui mènent ce formidable combat de l'information et de la vérité sur notre cause. Honneur à eux et à la qualité morale et intellectuelle de leurs contributions.

Je voudrais aussi rendre hommage, et avoir une pensée profonde et respectueuse, à cet admirable peuple Marocain qui pendant toute sa longue histoire, à été toujours galvanisé par L'ADVERSITÉ !

Nos adversaires qui ignoraient cette merveilleuse qualité s'en mordent cruellement les doigts en ce moment , eux qui fantasmaient il y a 40 ans sur un écroulement de notre front interieur, et sur des désastres sur nos fronts militaires et extérieurs.

C' est un immense bienfait de l'existence que de faire partie de cette nation ! C'est un magnifique privilège de la vie d'être le compatriote de personnes comme vous.

Gloire a notre patrie, Gloire au Maroc !

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com