Menu

Sport Publié

JO : Les athlètes d'origine marocaine qui représenteront un autre pays que le Maroc

Le coup d'envoi des Jeux olympiques 2016 sera donné ce vendredi à Rio de Janeiro. Plusieurs Marocains résidant à l'étranger représenteront le Maroc lors de cette grande compétition internationale. D'autres sportifs d’origine marocaine, en revanche, défendront les couleurs d’un autre pays que le Maroc. Qui sont-ils?

Temps de lecture: 5'
DR

Royaume-Uni : Un avironneur et un athlète

Mohamed Sbihi

Né en mars 1988 à Kingston upon Thames au sud-ouest de Londres d'un père tangérois et d'une mère britannique, Mohamed Sbihi est un véritable passionné d’aviron. Deux fois médaillé d’or et deux fois médaillé d’argent aux championnats du monde, le rameur britannique d’origine marocaine a déjà décroché une médaille de bronze aux JO de 2012. Il vise désormais l’or aux Jeux de Rio.

Adam Gemili

Issu d’une union entre un Marocain et une Iranienne, Adam Ahmed R. Gemili vient au monde le 6 octobre 1993 à Londres. Egalement footballeur, il évolue dans des clubs de 5ème, puis première division anglaise notamment, et ce, jusqu’en 2011. La même année, Adam participe aux Championnats d'Europe juniors d’athlétisme de Tallinn, en Estonie, sa première participation à une compétition internationale et qui marquera le début d’une belle aventure sportive. Dans la capitale estonienne, il remporte une médaille d’argent sur le 100 m, ainsi qu’une médaille d’argent sur le relais 4 × 100 mètres.

Quelques mois plus tard, en juin 2012 en Allemagne, Adam porte son record personnel du 100m à 10 s 08, soit la meilleure performance européenne de tous les temps dans la catégorie des moins de 19 ans. En 2013 il est médaillé d’or aux championnats d’Europe espoirs. Viennent ensuite deux médailles d’argent aux Jeux du Commonwealth en 2014, une autre au meeting de Birmingham en juin 2015. En juillet 2016 à Amsterdam, l’athlète d’origine marocaine remporte avec l’équipe britannique l’épreuve de relais 4 × 100 mètres. A la veille du départ pour Rio, il a été désigné capitaine de l’équipe d’athlétisme de Grande-Bretagne.

Italie : Abdoullah Bamoussa – Athlétisme

Ce natif d’Oulad Berhil (dans le Souss-Massa) vit, à 30 ans, le rêve de sa vie. Et pour cause, n’étant initialement pas qualifié pour les JO, il s’était envolé au Maroc pour des vacances avec son épouse. A sa grande surprise, lundi 1er août, son téléphone sonne. A l’autre bout du fil, Massimo Magnani, directeur technique à la Fédération italienne d’athlétisme, qui lui annonce qu’il doit rapidement retourner en Italie pour embarquer pour Rio.

En fait, l’Italie s’est retrouvée dans l’obligation de trouver un autre athlète afin d’atteindre l’effectif minimum requis, après l’éviction, le 27 juillet dernier par le Comité olympique, de l’athlète d’origine marocaine Jamel Chatbi qui avait manqué trois contrôles antidopage.

Spécialiste du 3000 m steeple, Abdoullah Bamoussa a immigré en Italie vers la fin des années 90. Ouvrier pendant plusieurs années, il se consacre exclusivement à l’athlétisme depuis sa naturalisation en 2015. Un bel espoir pour l’Italie. A noter qu’il avait été finaliste aux championnats d'Europe 2016 mais qu’il a été victime d’une chute lors du dernier obstacle.

Belgique : 3 taekwondoïstes et 1 marathonien

Jaouad Achab

A 23 ans, Jaouad Achab va participer aux JO pour la première fois et le jeune taekwondoïste a du courage à revendre. Champion d’Europe des moins de 63 Kg en 2014 et champion du monde 2015, ce sportif d’origine marocaine est rentré dans l’histoire en tant que premier champion du monde belge dans cette catégorie et 2ème belge qualifié pour l’épreuve de taekwondo aux JO. Pour lui, objectif : médaille d’or.

Si Mohamed Ketbi

C’est le genre de profil qui donne le sourire. Né à  Schaerbeek  en décembre 1997, Si Mohamed Ketbi va bien au-delà des traces de son père El Houssain Ketbi, ceinture noire et ancien champion de Belgique.

Champion de Belgique en catégorie Junior en 2011, il remporte plusieurs médailles d'or importantes lors de compétitions internationales entre 2006 et 2014. Aux championnats d’Europe 2013, il finit médaillé de bronze. En mai 2015, il devient le premier à décrocher le titre de vice-champion du monde de taekwondo pour la Belgique. Un mois plus tard, il décroche la médaille de bronze aux premiers Jeux Européens de Bakou, la première médaille de la délégation sportive belge dans l’histoire de cette compétition. En novembre de la même année,  il arrache la médaille d'or à l'Euro U21 de taekwondo à Bucarest en Roumanie.

Mourad Laachraoui

Il a remporté en mai dernier le titre de Champion d’Europe de Taekwondo dans la catégorie des -54kg Il était initialement prévu qu’il représente la Belgique aux JO dans sa catégorie, mais il vient d’être relégué au second plan. Vu que sa catégorie ne figure pas aux Jeux, il pourra rejoindre le tatami, seulement en cas de blessure d’un de ses co-équipiers belge.

Abdelhadi El Hachimi

L’histoire de sa qualification est un peu aussi anecdotique que celle d’Abdoulla Bamoussa en Italie. La sélection belge n’ayant droit qu’à trois marathoniens, l’athlète d’origine marocaine avait perdu sa qualification pour les JO en septembre dernier, lorsque trois autres athlètes avaient battu son record.

Pour espérer retrouver son ticket pour Rio, El Hachimi devait faire mieux que le troisième (2h12:51) lors de la prochaine compétition avant les JO. Et c’est dans la nuit de samedi à dimanche au Gold Coast Marathon à Brisbane, en Australie, que Abdelhadi El Hachimi a bouclé le marathon en 2h10:35. Il a ainsi retrouvé son ticket pour Rio, faisant la grande joie de ses fans.

Espagne : 3 coureurs de demi-fond

Ilias Fifa et Adil Mechaal

Ils ont offert à l’Espagne une médaille d’or et une d’argent sur les 5 000 m lors du Championnet d’Europe en juillet dernier. Leur performance leur avait même valu un clin d’œil du chef de gouvernement Mariano Rajoy sur Twitter.

Abdelaziz Merzougui

A 24 ans, Abdelaziz Merzougui a lui aussi réussi à obtenir son ticket pour Rio. Ce spécialiste du 3 000 m steeple, naturalisé le 31 décembre 2009, n’a certes pas un énorme palmarès, mais a de quoi faire une belle performance. Il est médaillé d’or et d’argent aux Championnats d’Europe espoirs en 2011 et 2013.

France : 2 boxeurs, 1 judoka et 1 footballeuse

Hassan Amzile  

A 28 ans, Hassan Amzile est triple champion de France amateur de boxe de 2013 à 2015 en poids super-légers (moins de 64 kg). L’homme s’est pourtant retrouvé dans le monde de la boxe par pure curiosité. Un jour de 2004, il pousse la porte de la nouvelle sale de boxe de son quartier où s’entrainait son frère ainé, il y revient régulièrement, si bien qu’il se retrouve à participer avec succès à de grandes compétitions. Aujourd’hui aux JO, le boxeur d’origine marocaine entend donner le meilleur de lui-même.

Sofiane Oumiha

Sofiane Oumiha est une véritable vedette à Toulouse, sa ville natale. C’est d’ailleurs ici qu’il fait ses débuts dans la boxe à l’âge de 7 ans. Il intègre l’équipe de France en 2009. En 2013, il se distingue avec une médaille d'or aux Jeux méditerranéens de Mersin. Deux ans plus tard, il ramène en France  une médaille d'argent décrochée aux Jeux européens de Bakou. Pour ce boxeur d’origine marocaine aujourd’hui âgé de 21 ans, les JO, c’est un «rêve d’enfant».

Walide Khyar

A 21 ans, le judoka Walide Khyar est sacré champion d’Europe 2016 des - 60 kg, titre remporté en avril dernier Kazan. Mais les distinctions ne datent pas d’aujourd’hui pour ce natif de Bondy en Ile-de-France. Vice-champion d'Europe cadet en juin 2011, il remporte la médaille d'or lors du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne la même année. En 2014, il s’offre la médaille de Bronze lors des Championnats de France.

 

Sakina Karchaoui  

Le football français ne sera représenté que par son équipe féminine à Rio. Et parmi les 18 sportives qui défendront le drapeau tricolore : Sakina Karchaoui, une arrière-gauche d’origine marocaine. Celle que les membres de l’équipe de France surnomment affectueusement «Saki» a été sélectionnée après le forfait de Laura Georges qui évolue au poste de défenseur. Ce qui épate plus d’un chez elle, ce sont ses progrès rapides et évidents. «Il y a un an […], je ne pensais pas me retrouver à ce stade-là. Mais le football cela va vite et me voilà à 20 ans faire les JO. C'est une grande joie », a-t-elle confié à la presse française.

Article modifié le 08.08.2016 à 17h36

RIO
Auteur : bootmashoot
Date : le 04 août 2016 à 22h19
YABILADI.??Vous avez oublié Adam Gemeli,british,de père marocain et mere iranienne et en plus il participe au 200m et 400m relai avec un certain Mr Bolt.hchouma 3likoum
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com