Menu

Politique Publié

Turquie : Le gouvernement Benkirane préoccupé par la vague d’arrestations

Temps de lecture: 1'
Une importante opération d’arrestations a été déclenchée deux jours après le coup d’Etat manqué contre le président Erdogan. / DR

Le Maroc a été l’un des premiers pays à condamner la tentative du coup d’Etat en Turquie survenue le 15 juillet. Une semaine plus tard, le royaume se dit «profondément préoccupé par la tournure des événements, notamment la grande vague d’arrestations dans les rangs des enseignants et des juges», indique le gouvernement Benkirane dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

En revanche, le texte ne fait aucune mention aux autres interpellations de militaires, membres des services de renseignements, policiers, gouverneurs de provinces et simples fonctionnaires sous prétexte de leurs implications dans le putsch.

«Le gouvernement du royaume du Maroc appelle au respect de l’ordre constitutionnel, à la légitimité des institutions et à la préservation de l’unité et la cohésion à l’intérieur de ce pays musulman frère», conclut le texte du gouvernement. Rabat se rallie ainsi à d'autres capitales internationales ayant exprimé leur rejet ou, en tout cas, des réserves face à l’importante opération d’arrestations déclenchée deux jours après le coup d’Etat manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate