Menu

Breve

La presse italienne dresse un portrait du Maroco-italien Hicham Ben Mbarek sauvé par une greffe

Publié
Après sept mois dans le coma, Hicham Ben Mbarek doit la vie sauve à une Italienne qui lui a fait don du cœur de son fils décédé. / DR
Temps de lecture: 1'

C’est l’histoire d’un Maroco-italien «né deux fois», comme l’écrit le quotidien milanais Il Corriere della sera qui a publié hier un portrait de Hicham Ben Mbarek. Après avoir passé sept mois dans le coma, ce dernier doit la vie sauve à une Italienne qui lui a fait don du cœur de son fils décédé.

«Elle n'a pas demandé à qui ce cœur sera greffé. Elle n'a pas non plus demandé si la personne qui recevra les organes de son fils sera blanche, noire, chrétienne ou musulmane. Dans sa douleur, elle a offert la vie à un autre», a-t-il affirmé dans une déclaration reprise par le journal italien.

Ce jeune styliste, copropriétaire d’un magasin à Florence qui exporte des vêtements vers Rome, Tokyo et New York, affirme qu’il est un «musulman fier d'avoir un cœur chrétien, italien et européen.» Son histoire semble être la preuve que «la solidarité et le respect de la vie vont bien au-delà du racisme, du manque d'intégration et des clichés habituels sur les immigrants», commente pour sa part Il Corriere della sera.

Hicham, fier de sa religion musulmane qu’il décrit à l’opposé des amalgames régulièrement assénés, est marié à une Italienne qui «mange du cochon», quand ses fils s’appellent Chadia, Hamid-Matthew et Francis-Adam.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com