Menu

Sport   Publié

Athlétisme : L'Espagne règne sur le 5 000 m européen grâce à deux athlètes nés au Maroc

L’Espagne jubile. Le royaume ibérique s’est en effet imposé hier sur le 5 000 m au championnat d’Europe grâce à la médaille d’or d’Ilias Fifa et l’argent d’Adel Mechaal, deux athlètes espagnols nés au Maroc.

Temps de lecture: 2'
DR

Le nouveau champion d’Europe du 5 000 m est un Espagnol d’origine marocaine : Ilias Fifa, 27 ans. De même pour Adel Mechal, 26 ans, médaillé d’argent dans la même catégorie. Les deux athlètes se sont imposés hier, dimanche après-midi, en 13’40’85’ lors de la finale du championnat d’Europe d’athlétisme qui s’est tenue à Amsterdam.

Ilias Fifa, immigré sous un camion, devient une icône de l'athlétisme en Espagne

C’est une première pour ces deux athlètes dont l’histoire ne présageait pas un tel avenir. Né à Tanger, Ilias Fifa est arrivé en Espagne à l’âge de 16 ans en se cachant sous un camion, comme le font de nombreux mineurs pour rejoindre l’autre rive de la Méditerranée. Il a vécu dans plusieurs centres d’accueil pour migrants irréguliers avant d’intégrer le club d’athlétisme du FC Barcelone, avec lequel il a remporté plusieurs compétitions locales, dont la course de la Saint-Sylvestre en janvier 2011.

L’année dernière, les projecteurs sont à nouveau braqués sur le jeune tangérois, à l'occasion de sa qualification pour les championnats du monde. Pour la petite histoire, c’est arrivé quelques jours seulement après l’obtention de sa nationalité espagnole.

Adel Mechaal : de concierge à champion

Adel Mechaal est lui aussi un natif du Nord du Maroc, plus précisément de la ville de Tétouan. Il immigre en Espagne à l’âge de six ans, lorsque son père y décroche un emploi dans la construction dans le cadre des préparatifs des Jeux olympiques de Barcelone de 1992. C’était une sorte de compensation qu’il avait obtenu suite à un grave accident de voiture dans lequel il avait été impliqué.  

Troisième d’une famille de sept enfants, Adel grandit dans des conditions modestes. Au moment où il songe à se lancer dans l’athlétisme professionnel, il travaille comme concierge dans une arène sportive. C’est lors d'un stage intensif à Font-Romeu-Odeillo-Via, en France, qu’il fait ses preuves. D’après ses déclarations à la presse, l’aide de la Fédération royale espagnole d'athlétisme l’a propulsé dans sa carrière. Il devient champion d’Espagne du 1 500 m et 3 000 m en 2015, et du 5 000 m en mars 2016.

A l’annonce des résultats de la course à Amsterdam, les deux athlètes d’origine marocaine ont fondu dans une étreinte. Mais si Ilias Fifa quitte Amsterdam avec la certitude d’avoir atteint son objectif, il n’en va pas de même pour son co-équipier : «en fait je suis venu pour l'or, donc je ne suis pas totalement satisfait», a regretté Adel Machaal.

Le clin d'oeil de Rajoy

Une déception vite éclipsée par la joie des Espagnols. La victoire des deux athlètes d’origine marocaine est même célébrée jusqu’au sommet de l’Etat. Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a en effet salué sur Twitter la performance des deux sportifs qui représenteront l'Espagne aux Jeux olympiques de Rio le mois prochain. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com