Menu

Environnement Publié

La Banque Mondiale accorde 200 millions $ au Maroc pour l'aider à se préparer aux catastrophes naturelles

Temps de lecture: 1'
DR

Le Maroc est plus exposé aux catastrophes naturelles qu’il y a 20 ans, révélait récemment un rapport de Germanwatch. Le risque est devenu tellement marqué que le Royaume figure désormais parmi les pays les plus exposés. Pour l'aider à mieux se préparer à d'éventuelles catastrophes, la Banque Mondiale a décidé d’octroyer au Maroc une enveloppe de 200 millions de dollars US, indique un communqué officiel.

Cet argent servira à la mise en place d’un «fonds national de résilience» destiné à promouvoir les investissements dans des projets à travers le royaume qui l’aideront à anticiper les catastrophes naturelles - tels que inondations, sécheresse, tsunamis, glissements de terrain et tremblements de terre- et à en gérer les effets. L’initiative de la Banque mondiale sera, en outre, assortie d’un programme national d’assurance bientôt créé, dans le but de protéger les habitants face aux risques. Parallèlement, un programme national d’assurance sera mis en place, dans le but de mieux protéger les habitants, notamment les plus vulnérables et les entreprises.

«La fréquence et l’intensité croissantes des catastrophes naturelles constituent une menace réelle et actuelle aux progrès du développement dans le monde entier, et le Maroc ne fait pas exception», a déclaré Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb. «En plus d’endommager des infrastructures vitales, les risques naturels peuvent faire disparaître du jour au lendemain tous les biens des individus et leurs moyens de subsistance. […] Le Maroc s’est engagé à placer la résilience au centre de ses politiques publiques et de ses investissements. Nous sommes heureux d’avoir pu contribuer à cette entreprise», a-t-elle ajouté.

Pour les experts, le programme national d’assurance contre les risques de catastrophe va faire du Maroc «un bon exemple à suivre» pour les pays émergents désirant améliorer leur résilience financière aux catastrophes naturelles. A quelques mois de la COP22, le pays hôte de la grande messe du climat aura de quoi instruire ses pairs.  

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate