Menu

Sport Publié

Jeux Paralympiques : Mohamed Lahna veut porter haut les couleurs du Maroc au triathlon à Rio

Les Jeux Olympiques de Rio entreront dans l’histoire comme les premiers de l’ère moderne à intégrer une compétition de triathlon. Et Mohamed Lahna est déterminé à entrer dans l’histoire avec ces Jeux en devenant le premier marocain à participer et monter sur le podium d’un triathlon réservé aux athlètes paralympiques. Retour sur le parcours du cet athlète hors du commun.

Temps de lecture: 3'
Crédit Photo: Site Mohamed Lahna
Crédit Photo: Site Mohamed Lahna
Crédit Photo: Site Mohamed Lahna
Crédit Photo: Site Mohamed Lahna
Crédit Photo: Site Mohamed Lahna
Crédit Photo: Site Mohamed Lahna

Mohamed Lahna porte son handicap comme une armure de détermination. Une armure qu’il s’est forgé avec les nombreux refus et la stigmatisation qu’il a du surmonter tout au long de sa vie. «Quand j’étais enfant, je n’ai jamais pensé pouvoir faire quelque chose athlétiquement car c’était souvent difficile de suivre mes amis mais j’ai toujours essayé du mieux que j’ai pu. En classe par exemple, je ne pouvais pas participer aux cours de gym à cause de mon handicap. J’étais donc toujours obligé de regarder les autres en m’asseyant sur le bord de la touche », raconte-t-il au site officiel des athlètes paralympiques.

Un sportif de défi

Aujourd’hui, le jeune homme né sans fémur droit, sera le seul marocain lors de l’épreuve du triathlon des Jeux paralympiques de Rio 2016 qui se tiendront du 7 au 18 septembre dans la ville brésilienne. Le chemin qui a conduit Mohamed Lahna à être aujourd’hui dans le cercle des athlètes paralympiques qui comptent au niveau mondial, s’est tracé dans le sillage de sa détermination.

Comme il raconte sur son site, c’est en 2008 que Mohamed Lahna ose titiller le triathlon après avoir reçu sa première prothèse qui lui permit de faire du vélo. Cette première participation sera désastreuse pour lui. «J’ai terminé une partie de la course en fauteuil roulant de course, je ne croyais pas que je ne pouvais pas courir avec les jambes que j’avais », se rappelle-t-il sur son site. Sans perdre espoir, le jeune para-triathlète enchaîne les compétitions au Maroc puis à l’international. Il remporte le Triathlon de Larache en 2009, se classe 8ème au Half Ironman de San Diego aux Etats-Unis. En 2010, il termine au pied du podium, à la 4ème place du Championnat du monde de Triathlon handisport à Budapest en Hongrie.

Mais le jeune Mohamed prépare patiemment sa «revanche». L’année suivante, il devient vice-champion du monde handisport de triathlon à Pékin en Chine en août 2011 après avoir fini 2ème du Challenge national Handisport de Féerte-Bernard en France, un mois plus tôt. La suite est encore meilleure. Surnommé «L’homme de fer» par la presse, Mohamed Lahna devient un athlète qui inspire toute une nation. En 2013, il remporte la course le l’Union internationale de Triathlon (UIT) à Edmonton au Canada. Un an plus tard, en 2014, l’athlète marocain a relevé le challenge de la traversée à la nage du Détroit de Gilbraltar en 4h et 26 minutes et termine également le Marathon des Sables.

Entrer deux fois dans l'histoire

Pour l’année 2016, le seul triathlète du Maroc a été sacré Champion d’Afrique handisport de la discipline, suffisant pour lui ouvrir les portes du pays de la samba. En cette année où son sport fera son entrée dans  l’histoire des Jeux Olympiques, il sait que la concurrence sera rude mais sa détermination n’en n’est qu’encore booster. «Cela m’a semblé clair dès le début de la saison que j’avais ma place à Rio, mais le travail n’est pas encore terminé. La concurrence est rude, les autres concurrents s’entrainent plus que jamais cette année, je dois donc rester à l’écoute de mon entraîneur et m’entraîner, encore et encore », confie –t-il.

Mohamed Lahna aimerait bien être porté par tout le peuple marocain qu’il va représenter à Rio 2016 seulement il déplore que son sport soit si peu soutenu au Maroc. «Je suis un athlète avec un défi physique qui pratique un sport pas très populaire à l’heure actuelle au Maroc, il y a une couverture et une exposition [médiatiques] limitées. Mais j’espère qu’avec ma participation [aux JO], je pourrais aider à influencer le développement, non seulement du triathlon  mais aussi des handisports au Maroc en général et dans l’ensemble du continent africain», confie l’athlète. Pour cette mission le jeune homme s’est joint à l’équipe d’Alameda On Traithlon, qui ambitionne de développer le triathlon dans le monde arabe.

Mais avant de se lancer corps et âme dans ce combat, Mohamed Lahna ira aux Jeux Paralympiques avec le titre de «premier para-triathlète marocain à participer à des Jeux Paralympiques». En même temps que son sport qui entre dans l’histoire, Mohamed Lahna veut graver doublement son nom dans le marbre. Il veut devenir le premier athlète au monde à avoir remporter l’or aux Jeux Paralympiques ! 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com