Menu

Article

Maroc : Les politiques s’emparent de l'affaire de l’immolation d’une vendeuse ambulante

L’immolation par le feu d’une vendeuse ambulante à Kenitra se politise. Le PJD et le PAM demandent l’ouverture d’une enquête en vue d’élucider les circonstances ayant conduit «Moui Fatiha» à commettre son acte. De son côté, le groupe des députés de l’Istiqlal porte également un intérêt particulier à cette affaire.

 

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

L’immolation par le feu, la semaine dernière, d’une vendeuse ambulante de «Baghrir» devant le siège le 6e arrondissement de Kenitra, est récupérée par les formations politiques. Elles se relaient pour exprimer leur entière solidarité avec «Moui Fatiha», une nouvelle victime de la «Hogra» des agents d’autorité. Et comme la tragédie s’est déroulée dans un bastion électoral du PJD, c’est tout naturellement ce parti qui a été le premier à réagir. Son député Aziz Karmate, également vice-président du conseil communal de Kenitra, a pris l’initiative d’interpeller le ministre de l‘Intérieur.

Dans une question écrite adressée à Mohamed Hassad, l’islamiste demande l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances ayant conduit la défunte à passer à l’acte après que des agents des Forces auxiliaires et un agent de l'autorité (Caïd) ont saisi toute sa marchandise. Karmate a plaidé dans son texte pour l’adoption d’une nouvelle approche du dossier des vendeurs ambulants qui s’écarte de l’usage de la force, actuellement en vigueur.

L’Istiqlal fait mieux que le PJD

La réaction de la Lampe reste mesurée. Le député islamiste n’a sans doute pas oublié que son parti dirigeait le gouvernement. En revanche, l’Istiqlal n’a pas à s’occuper de ce genre de considérations. Son basculement dans les rangs de l’opposition lui accorde une marge de manœuvre plus large que celle du PJD.

Le groupe des élus de la Balance à la Chambre des représentants vient de solliciter l’intervention de Rachid Talbi Alami. Il souhaite que le président de la première Chambre évoque le cas de «Moui Fatiha» dans le cadre de la procédure du «droit d’informer» au terme de la session hebdomadaire des questions orales du mardi 19 avril. L’issue de la requête des Istiqlaliens est tributaire de la seule volonté de l’exécutif à y apporter une réponse ou de botter le dossier en touche. Mais dans les deux cas de figures, grâce à cette demande, les amis de Hamid Chabat ont déjà pris sur ce dossier une longueur d’avance par rapport aux autres formations et au gouvernement.

Le PAM de son côté a envoyé, dimanche 17 avril, une délégation dans la commune Oulad Mbarak pour présenter ses condoléances à la famille de la victime. Des députés et des membres du bureau politique, de la section de la jeunesse et des coordinateurs provinciaux du Tracteur à Kenitra et à Sidi Slimane ont fait le déplacement, indique un communiqué du parti.

Sur la même longueur d’onde que ses adversaires du PJD, le PAM demande également l’ouverture d’une enquête sur l’immolation par le feu de «Moui Fatiha».     

Soyez le premier à donner votre avis...
loi du talion
Auteur : AigleRoyalair
Date : le 18 avril 2016 à 22h57
La loi du plus fort des mokhaznis avec leur caid ne cesse d'impacter les plus démunis sans déffense,

comment est-ce que ces gens là persistent encore à salir l'image de notre pays

est-ce gue peut-on dire que : le Maroc progrésse et les Marocains régressent ???

ça me chagrine et me fait de la peine vis-à-vis de cette malheureuse

que justice soit faite messsieurs de notre destinée pour l'àme de cette malheureuse pauvre dame,

qui ne fait que vendre du Baghrir,merci


La HOgra avec un grand H est de mise encore

malheureusement dans notre pays,


je cite deux exemples,


l'affaire du policier de circulation percuté par une parente

d'un haut gradé,


la casse des voitures en stationnement par un fils d'un

bourgeois ,qui s'est produit à casblanca,

ça reste un point noir quand méme qui ne fait que nuire à

notre préstige en long et en large,


soyez conscients Messieurs, s.v.p


le peuple Marocain est un peuple travailleur,laborieux et


poli ,et il ne faut pas le prendre de haut et à la légére,


car la patience a toujours des limites....


à bon entendeur ..
Dernière modification le 18/04/2016 23:46
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com