Menu

Article

Minurso : Le Polisario demande à l'ONU de faire pression sur le Maroc

Le Polisario veut exploiter l'expulsion par le Maroc d'une partie du personnel de la Minurso en adressant une curieuse lettre au SG de l'ONU. Dans sa rhétorique guerrière habituelle et un timing bien taillé, le courrier du chef du Front demande à l'ONU de faire pression sur le Maroc pour le maintien de la mission de paix. Seulement l'enjeu du Polisario est l'organisation d'un référendum d'autodétermination qui est un des objectifs poursuivis par la Minurso. Le Maroc lui ne l'entend pas de cette oreille.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

La décision «irrévocable» du non retour des fonctionnaires de la Minurso expulsés du Sahara semble avoir fait des remous au sein du Polisario. Pour mener l’offensive diplomatique, le chef du front a adressé un courrier au SG de l’ONU, Ban Ki-Moon demandant à l’organisation internationale de faire pression sur le Maroc pour que le royaume cesse d’interférer dans les affaires des soldats de la Minurso, rapporte Reuters qui a consulté la lettre.

Rhétorique guerrière

«Nous avertissons que l'absence de pression réelle et directe sur le Maroc  ... sera considérée comme un feu vert à une agression militaire par le Royaume du Maroc contre le peuple sahraoui », écrit le président du Polisario, Mohamed Abdelaziz. Selon lui, les 15 membres du conseil de sécurité devraient faire pression sur le Maroc pour «le retour de la MINURSO afin qu’elle reprenne son travail et son mandat concernant l’organisation d’un référendum sur l’autodétermination du peuple sahraoui ». Le chef du Polisario va même plus loin affirmant que si la Minurso ne revenait pas, le peuple sahraoui «va se retrouver, encore une fois, obligé de défendre ses droits par tous les moyens légitimes, y compris la lutte armée ».

Le Polisario a encore ressorti une rhétorique bien rôdée, celle de la menace de reprendre les armes contre le Maroc. Mohamed Lamine El Bouhali, un ancien "ministre de la Défense" du front plaidait déjà en mars pour un retour aux hostilités armées. Pour prolonger le récital, c'est le représentant du Polisario à l'ONU, Ahmed Boukhari qui indiquait 2 semaines plus tard qu'un retrait de la Minurso serait «une invitation à la guerre». Pourtant les inquiétudes du front ne sont que partiellement fondées. L'expulsion décidée par le Maroc, ne concerne que le personnel civil et politique de la Minsurso. La composante militaire de la Minurso, chargée du maintien de la paix continue de mener son travail. Le retrait de la Minurso n'est donc pas total. 

Un timing bien choisi

Le Polisario a bien choisi le timing  de son courrier. La lettre intervient après que le SG de l’ONU a reporté la semaine dernière la présentation au Conseil de sécurité de son rapport annuel sur le Sahara. Le courrier intervient aussi avant le vote au cours de ce mois, du renouvellement du mandat de la Minurso. Pour le Polisario le Maroc tente de faire capoter le plan pour l’organisation d’un référendum  pour l’autodétermination afin de promouvoir le plan d’autonomie qu’il propose.

Des sources de Reuters analyse l’expulsion du personnel de la Minurso comme une stratégie pour modifier le mandat de la Minurso afin d’en rayer toute mention de l’organisation d’un référendum, ce à quoi la majorité des membres du Conseil est opposée. Les mêmes sources indiquent que le Maroc peut compter sur le véto français et le soutien du membre africain du Conseil, le Sénégal.

Pour rappel, en réponse à la déclaration de Ban Ki-Moon qualifiant la présence marocaine dans le Sahara occidental d’«occupation», le Maroc a décidé d’expulser 83 fonctionnaires de la Minurso et la fermeture du bureau militaire de l’ONU au Sahara. Une décision qualifiée d’«irrévocable» par les autorités marocaines. A noter que la Minurso est installée au Sahara depuis 1991 à la faveur d'une médiation onusienne suite à un conflit dans la zone. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Les oiseaux se cachent pour mourir
Auteur : moden
Date : le 16 avril 2016 à 17h11
Monsieur Jaabouk et Mr Bayo, parlez nous des choses qui font plaisir et arrêtez de donner de l'importance à ces terroristes polisariens et à leur junte militaire algérienne en agonie et aux abois, aucun pays au monde ne prend le gouvernement coréen de l'Afrique du nord au sérieux qui au 21 siècle présidé par un vieillard qui se meurt, au comma, qui ne sait même plus ce qui se passe dans son pays, mais il quand même à tout prix mourir sur le trône, Même le criminel Arial Sharon quand elle avait atteint ce stade s'est retiré définitivement de la politique et s'est effacé complètement.

S'ils lorgnent notre Sahara, alors ils n'ont qu'avenir s'y aventurer...


Dernière modification le 16/04/2016 17:20
L'ONU est discréditée par Ban Ki Moon.
Auteur : Disnay
Date : le 16 avril 2016 à 13h40
Le Polisario , comme son ami Ban ki-moon, savent très bien que le référundum d' " autodétermination " n'est pas réalisable, du fait qu'un électorat incontestable des deux cotés ne peut pas etre défini dans le cas du Sahara.Seul un référundum de confirmation peut etre envisagé, apres accord sur un statut " acceptable par tous ".
Aussi le référundum auquel s'accrochent le Polisario et l'Algérie n'est qu'un épouvantail diplomatique , agité pour contrer la proposition marocaine de l'autonomie .
Quant à la lettre du chef du Polisario à Ban Ki moon, c'est comme s'il l'envoyait à soi-meme, vue la complicité des deux bonhommes.
Dernière modification le 16/04/2016 13:43
Le pire est à venir...
Auteur : moden
Date : le 16 avril 2016 à 13h24
Les vrais Sahraouis qui se compte par millions et dont je fais partie sont déjà chez eux au maroc, ce n'est pas une poignée de mercenaire qui ne représente qu'elle meme et sa marraine junte algérienne qui va nous faire des menaces oû nous chasser de chez nous
Le Maroc a déjà été imputé de ses terres ancestrales au profit de notre ennemi maudit voisin, la France et l'Espagne en savent des choses à sujet et possèdent encore des archives et des cartes historiques d'avant la colonisation, à savoir Tindouf' Béchard, Hassi...,
Comme si cette junte militaire algérienne insatiable n'a pas eu assez, pire elle continue encore à lorgner le Sahara occidental marocain avec vue sur l'Atlantique.
Pis encore, c'est le Maroc à ce jour qui est le seul pays en Afrique encore colonisé par l'Espagne, à Ceuta et Melia.
Donc il faut que ce Bankiki sache que les marocains n'accepterons jamais que leur pays soit encore une fois morcelé, que leur terres spolieés par une junte sanguinaire assoiffée, les marocains sont prêts à tout sacrifier dans ce bas monde pour leur dignité liée à leur Sahara.
si jamais l'ONU tente la mauvaise aventure et cautionne le hold-up du siècle, ça va être l'embrasement total au Sahara marocain, en Algérie en particulier, au Magreb en général et par ricochet en Europe.
Et comme on dit chez nous,
réfléchir des centaines de fois, vaut mieux qu' un coup de ciseau ( myate ta7mima o ta7mima, wala darba bi lamkasse)
Dernière modification le 16/04/2016 13:41
La grande manipulation algérienne
Auteur : Bou-RegRag
Date : le 16 avril 2016 à 10h16
Le référendum d’autodétermination ? C’est le Roi Hassan II qui le premier l’a proposé au Sommet de l’OUA à Nairobi en 1981 ! Le Saviez-vous ?
Le référendum ? Mais c’est l'Algérie qui empêcha un tel scrutin de se tenir ! Le saviez-vous
Le référendum ? Mais c’est l’ONU qui l’a enterré du temps du SG Boutros Boutros-Ghali, et confirmé par son successeur le SG Kofi Annan ! Le Saviez-vous ?

ELLE EST LÀ LA PLUS GRANDE MANIPULATION DU RÉGIME ALGÉRIEN

Saviez-vous que Mohammed Abdelaziz le soi-disant président du label RASD, de son vrai nom, Hmatou Ould Khelili Mohamed Salem Rguibi, est d’origine marocaine, né le 17 août 1947 à Marrakech, d’où son surnom « Abdelaziz el Marrakchi»? Saviez-vous que sa famille vit toujours au Maroc, et est depuis toujours de nationalité marocaine ? Stupéfiant encore ! Le père de Mohammed Abdelaziz, Khelili Mohamed Salem Rguibi, est retraité des Forces Armées Royales Marocaine (FAR) et qu’il était membre du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes. Le saviez-vous ?
Si l’origine du Président de la RASD est douteuse, comment peut-on être sûr de l’origine des gens que l’armée nationale populaire algérienne a pris en otage depuis 40 ans dans les camps de Tindouf ? Sinon en procédant à leur identification ! C’est ce que l’Algérie qui défend la veuve et l’orphelin partout dans le monde (sauf en Algérie) refuse de faire ! L’Algérie dit au monde entier : « à Tindouf il y a un peuple, mais pas question de procéder à son identification ou à son recensement » !
Dans cette affaire, L’Algérie n’a jamais était propre. Pire ! Ces mains sont sales ! Très sales !
La grande manipulation algérienne
Auteur : Bou-RegRag
Date : le 16 avril 2016 à 10h07
Le référendum d’autodétermination ? C’est le Roi Hassan II qui le premier l’a proposé au Sommet de l’OUA à Nairobi en 1981 ! Le Saviez-vous ?
Le référendum ? Mais c’est l'Algérie qui empêcha un tel scrutin de se tenir ! Le saviez-vous
Le référendum ? Mais c’est l’ONU qui l’a enterré du temps du SG Boutros Boutros-Ghali, et confirmé par son successeur le SG Kofi Annan ! Le Saviez-vous ?

ELLE EST LÀ LA PLUS GRANDE MANIPULATION DU RÉGIME ALGÉRIEN

Saviez-vous que Mohammed Abdelaziz le soi-disant président du label RASD, de son vrai nom, Hmatou Ould Khelili Mohamed Salem Rguibi, est d’origine marocaine, né le 17 août 1947 à Marrakech, d’où son surnom « Abdelaziz el Marrakchi»? Saviez-vous que sa famille vit toujours au Maroc, et est depuis toujours de nationalité marocaine ? Stupéfiant encore ! Le père de Mohammed Abdelaziz, Khelili Mohamed Salem Rguibi, est retraité des Forces Armées Royales Marocaine (FAR) et qu’il était membre du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes. Le saviez-vous ?
Si l’origine du Président de la RASD est douteuse, comment peut-on être sûr de l’origine des gens que l’armée nationale populaire algérienne a pris en otage depuis 40 ans dans les camps de Tindouf ? Sinon en procédant à leur identification ! C’est ce que l’Algérie qui défend la veuve et l’orphelin partout dans le monde (sauf en Algérie) refuse de faire ! L’Algérie dit au monde entier : « à Tindouf il y a un peuple, mais pas question de procéder à son identification ou à son recensement » !
Dans cette affaire, L’Algérie n’a jamais était propre. Pire ! Ces mains sont sales ! Très sales !
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com