Menu

Sport Publié

Hooliganisme : De 1 à 4 mois de prison ferme suite aux violences du match Raja-Al Hoceïma

Temps de lecture: 1'
Photo : AFP

La Chambre correctionnelle près le Tribunal de première instance de Aïn Sbaa à Casablanca a prononcé, jeudi soir, des peines allant d'un mois à quatre mois de prison ferme à l'encontre de 19 personnes poursuivies pour actes de violence ayant émaillé le match disputé, le 19 mars dernier dans la capitale économique du Royaume, entre le Raja Casablanca et Chabab Rif Al Hoceïma.

La cour a ainsi condamné 8 personnes parmi les 19 poursuivies en état d'arrestation à un mois de prison ferme, ainsi qu'au paiement d'une amende de 5.000 dhs chacun.

Le tribunal a également prononcé des peines de 4 mois de prison ferme contre 11 mis en cause, ainsi qu'au paiement d'une amende de 5.000 dhs chacun.

Le Tribunal de première instance de Aïn Sbaa avait décidé, mercredi, de reporter au 20 avril le prononcé du verdict concernant 43 autres personnes poursuivies dans cette même affaire.

Les personnes poursuivies sont accusées notamment d'outrage aux fonctionnaires publics lors de l'exercice de leurs fonctions, de dégradation de biens publics et de dégâts causés à des biens d'autrui .

Les affrontements, éclatés entre des supporters du Raja juste après la victoire 2-1 de leur équipe, a entraîné le décès de deux personnes et la blessure de 54 autres.

Suite à ces débordements la Fédération royale marocaine de football a décidé de sanctionner le club du Raja de Casablanca à jouer cinq matchs à huis clos et à payer une amende de 100.000 dirhams. Le club devra également compenser tous les dommages infligés au Complexe sportif Mohammed V.

A cette sanction s'ajoutent l'interdiction de toutes les activités des groupes ultras qui travaillent hors du cadre réglementaire et la fermeture du complexe sportif Mohammed V à partir du 28 mars 2016, décidée par la Wilaya de Casablanca.

Soyez le premier à donner votre avis...
Deux Morts ??? !!!
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 16 avril 2016 à 22h29
Des peines de 1 à 4 mois de prison ferme pour des violences qui ont entraînées le décès de deux personnes et la blessure de 54 autres. Ce n'est pas cher payé sachant qu'il y a des morts, à moins que la vie n'a pas de valeur pour certains.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com