Menu

Article

COP 21 : Une réunion entre Mohammed VI et Ban ki-moon pour sortir de la crise ?

La signature, prévue le 22 avril à New York, des accords conclus lors de la COP 21 sera-t-elle l’occasion pour une réunion entre le roi Mohammed VI et Ban Ki-moon ? Le secrétaire général a repoussé de quelques jours la présentation de son rapport sur le Sahara.

Publié
Ban Ki-moon et le roi Mohammed VI à la COP21 - Paris - 2015 / DR
Temps de lecture: 2'

Le rapport de Ban Ki-moon sur le Sahara occidental devrait être repoussé vers la quatrième semaine d’avril. L’agenda du secrétaire général des Nations Unies, révélé jeudi soir à la presse par Stéphane Dujarric, ne mentionne aucun passage du Sud-coréen devant les Quinze.

Le porte-parole a annoncé des déplacements de Ban Ki-moon aux Etats-Unis et aux Pays-Bas. Le vendredi 15 avril, il est attendu à Washington pour prendre part à la réunion annuelle du printemps (Spring Meetings) du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Le même jour il devrait, ajoute Dujarric, prendre la parole devant les membres de la Nouvelle initiative de financement en faveur de l’Afrique du nord et du Moyen-Orient.

Une réunion entre Mohammed VI et Ban à New York ?

Le samedi, Ban Ki-moon présentera deux discours, le premier à l’occasion de la séance plénière du Forum global des infrastructures et ensuite lors de la séance plénière du Comité de développement. Les deux événements sont organisés par la Banque mondiale. Le lundi, le secrétaire général s’envolera pour les Pays-Bas où il présidera la cérémonie marquant le 70e anniversaire de la cour internationale de justice.

Ban Ki-moon participera également à une réunion du TPI (Tribunal pénal international). Son séjour néerlandais comprend une réunion avec le premier ministre de ce pays. Son retour à New York n’est prévu que le 21 avril. Et justement le 22 avril, le Sud-coréen présidera au siège de l’ONU la signature de l’accord conclu à Paris en décembre dernier sur la conférence sur le climat (COP 21).

Une éventuelle réunion entre Ban Ki-moon et le roi Mohammed VI en marge de cette cérémonie internationale pourrait servir de sortie de crise entre le SG de l'ONU et le Maroc. Les deux reports de la présentation d’un nouveau rapport sur la Sahara devant le Conseil de sécurité ont justement permis de donner du temps pour un retour au calme progressif. Ils indiquent une réelle volonté de la part du secrétariat général de l’ONU d’accorder une chance au dialogue avec la partie marocaine. «Nous sommes en consultation avec les parties sur la rapport», a reconnu Stéphane Dujarric lors de son point de presse du jeudi 14 avril.

Soyez le premier à donner votre avis...
LE DIALOGUE ET LA FERMETE
Auteur : HMIMID69
Date : le 15 avril 2016 à 12h53
Le Maroc ne discutera plus ni sur son Sahara ni sur la décision prise contre le personnel civil du Munorso. mais reste ouvert au dialoguer pour trouver une solution a la population d'origine Marocaine séquestrée à Tindouf par l'Algérie et d'un possible retour en masse sur leur terre natale.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com