Menu

Article

Droits de l’Homme : Un rapport de John Kerry pointe des « problèmes persistants » au Maroc

Le Département d’Etat américain vient de livrer son traditionnel rapport annuel sur les droits de l’Homme à travers le monde. Au Maroc, l’institution note des «problèmes persistants» au respect des droits des citoyens au cours de l’année 2015.

Publié
©DR
Temps de lecture: 2'

En 2015, les avancées en matière de droits de l’Homme au Maroc sont restées très timides, à en croire le département d’Etat américain qui a livré aujourd’hui, jeudi 14 avril, son rapport mondial annuel. L’institution chapotée par John Kerry a noté la mise en œuvre, par le gouvernement, du plan de «régionalisation avancée» qui a permis de déléguer certains pouvoirs budgétaires et de prise de décision aux organes élus locaux. Et pour la première fois, remarque l’organe, certains fonctionnaires des administrations locales et régionales ont été élu de manière directe.

Corruption, mépris généralisé de l'Etat de droit...

Mais outre quelques points tels que l’absence de cas de disparition politique, le département d’Etat américain a relevé l’année dernière des «problèmes persistants» entravant le respect des droits humains. Les plus importants, explique-t-il, étaient l’incapacité des citoyens à changer les dispositions constitutionnelles établissant la forme de gouvernement monarchique du pays, la corruption, et le mépris généralisé pour la primauté de l'État de droit par des forces de sécurité.

Alors que la loi prévoit des sanctions pénales pour la corruption officielle, le rapport souligne que «le gouvernement n'a pas mis en œuvre efficacement la loi». Relevant que la corruption est pourtant «un problème sérieux» au sein de l’administration, y compris la police, ainsi qu'au sein de la justice, le département d’Etat regrette l’ «impunité» régnante, l’absence de rapports et d’enquête de haut niveau.

Se basant en outre sur une mission du Groupe de travail des Nations Unies et des rapports des ONG et associations locales, le département d’Etat évoque des cas de«détention arbitraire, d’utilisation excessives de la force, la torture ou encore les conditions de détention». Certes, le rapport reconnait des «améliorations» en matière de surpopulation des prisons –avec notamment l’achèvement  de 10 nouveaux centres de détention au cours de l'année- mais estime que l’état des prisons est «resté généralement non conforme aux normes internationales».

Le document évoque également la persistance de la violation des libertés d’expression et de la presse, avec notamment l’arrestation de journalistes, la discrimination contre les femmes et même les entraves gouvernementales à la liberté de réunion de certaines ONG et associations.

Le Maroc peut faire mieux, selon Kerry

Lors de la présentation du rapport devant la presse, le Secrétaire d’Etat américain John Kerry a tenu à rappeler que son travail n’est qu’un appel au respect des normes internationales en matière des droits de l’Homme. «Ce ne sont pas des normes arbitraires américaines que nous cherchons à imposer aux gens. Ce sont des normes universelles des droits humains qui ont été adoptées par la plupart des nations du monde, et même certains pays y ont adhéré, mais les violent», a-t-il fait remarquer.

Selon M. Kerry, ce type de rapport –qui appui ceux des ONG nationales et internationales- devrait servir aux Etats pour s’améliorer, car dit-il, «dans le domaine des droits de l’Homme, tous les gouvernements ont la capacité de faire mieux». Et pour le Secrétaire d’Etat américain, le respect des droits humains dans un pays est vérifié lorsque «les gens sont plus heureux, plus libres d’entreprendre, de créer, de faire la différence dans la construction de la communauté».

Soyez le premier à donner votre avis...
Kerry a deux visages devant le Maroc
Auteur : HMIMID69
Date : le 15 avril 2016 à 00h24
Kerry peut faire mieux aussi vis a vis du Maroc car tantôt il l'encourage tantôt il le critique délibérément sans prendre en considération les efforts entrepris par le Maroc dans tous les domaines de développement, Mr. Kerry ignore? dans qu'il état se trouvait le Maroc il y a 15 ans et comment il est devenu aujourd'hui surtout en matières des droits de l'homme. Le Maroc est le seul pays en Afrique et au moyen Orion engagé continuellement dans un processus de démocratisation et du respect des droits de l'homme, Mr. Kerry est incapable de donner un exemple d'un pays qui a fait mieux que le Maroc dans ces zones précités. Avec de tels propos non réfléchies il n'est pas étonnant de voir le secréter générale des Nation Unis venu offenser le Maroc sur ses terres sans avoir le soutien d'une puissance derrière.
Attention au mimétisme
Auteur : FATEM95
Date : le 14 avril 2016 à 17h04
Totalement d'accord. C'est l'erreur d'analyse qu'on fait en général. On est en général fasciné par l'occident et par sa richesse. Et souvent on pense qu'il suffit de recopier ce modèle et la richesse va venir avec. Ce raisonnement hyper-simpliste est fait par de grands intellectuels. Résultat des courses, la greffe ne prend pas chez nous car notre culture arabo-musulmane est différente et la richesse n'est pas liée au modèle politique mais aux réformes économiques d'où la déception et le désespoir qui suit derrière.
Pour revenir à Kerry. Il donne les bons et mauvais points. Je suis d'accord avec toi matao il faut voir ça par rapport à nos objectifs et non pas aux siens car lui il voudrait qu'on soit comme il voudrait. Quand je vois le Mississippi ou la Caroline du Nord d'un côté, ou le Printemps arabe de l'autre je me dis on n'est pas si mal que ça. Les rapports qui m'intéressent ce sont ceux qui nous disent si on a progressé en termes de développement économique. Là ce sont les fondations d'un État moderne. Un État démocratique sur un océan de chômage et de misère c'est un Palais des mille et nuits mais sans fondations. C'est à-dire qu'à la moindre averse il s'écroule.
Oui à des États occidentaux qui nous aident à nous développer mais pas qui pas qui jouent aux juges ou au maitres d'école. On est partenaires mais indépendants.
Doucement et surement dans la stabilité..
Auteur : motao-1
Date : le 14 avril 2016 à 16h04
Certes ce n'est pas encore parfait au Maroc mais de très grand progrès ont été réalisés sur les droits de l'homme et l'amélioration du niveau de vie des citoyens. Ceux qui ont voulu aller trop vite sont tombés dans la guerre civil, d'autres à l'instar de nos voisins de l'est ont ruiné toutes les richesses du pays. Monsieur Kerry ne doit pas nous imposer son mode de vie car nous sommes pas semblable en tout. Surtout qu'il nouus impose pas le mariage entre homosexuels.
Dernière modification le 14/04/2016 16:25
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com