Menu

Culture Publié

Essaouira : Le Festival Gnaoua célèbre sa 19ème édition du 12 au 15 mai prochain

Temps de lecture: 1'
Photo édition 2015/ Crédit Photo: Site festival

Les vents de la ville d’Essaouira transporteront du 12 au 15 mai prochain les notes de musique de la 19ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, aux quatre coins de la ville.

Dédiée à l’Afrique, cette 19ème édition sera l’édition de l’Afrique et celui des hommages. «Nous avons toujours défendu  l’ancrage africain du Maroc à travers cette culture. Il y a 20 ans, on ne nous prenait pas vraiment au sérieux. Gnaoua, Essaouira, l’Afrique, ne résonnaient pas. Aujourd’hui, les évènements viennent confirmer que tout cela a du sens. Et c’est bien pour cela qu’avec le Conseil National des Droits de l’Homme nous consacrons notre forum à l’Afrique pour la 3ème année consécutive» confie  la productrice du festival Neila Tazi.

Dans son programme de cette année, le festival rendra un hommage posthume à Mahmoud Guinea, Tayeb Saddiki, les enfants de la ville du vent mais aussi au percussionniste sénégalais, Doudou Ndiaye Rose. L’hommage consistera en un concert donné par Mokhtar Guinea, le frère de Mahmoud Guinea, qui sera rejoint sur la scène par 12 percussionnistes, enfants de Doudou Ndiaye Rose. Tous ces musiciens accompagneront la voix de la «diva du Sahara», Rachida Talal.

Dans des sonorités variées, le programme propose également des artistes comme Randy Weston  qui fusionne musique gnaoua et jazz américain, Jamaaledden Tacuma qui fusionne gnawa et jazz-funk. D’autres artistes comme Christian Scott, Hoba Hoba Spirit, Blitz the Ambassador joueront leurs partitions en associant la musique gnaoua à leur style. «Ce festival  est un réel laboratoire de fusion musicales et nous tenons à ce qu’il continue d’en être ainsi. Nous protégeons cette spécificité et cette authenticité qui caractérisent cet événement, qui lui donnent du sens et de la crédibilité. Les stars du festival, ce sont avant tout les Gnaoua », précise Neila Tazi.

Sous le thème «Diasporas africaines : racines, mobilités, ancrages», le forum des droits des droits de l’homme rythmera pour la 5ème fois ce festival. En guise de clôture, les organisateurs proposent une exposition de Hassan Tajjaj et un concert en hommage à Tayeb Sadiki.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com