Menu

Breve

Maroc : Le RNI accuse Benkirane de manœuvre électoraliste

Publié
Salaheddine Mezouar, Abdelilah Benkirane et Mohamed Boussaïd au Parlement / Archive - DR
Temps de lecture: 1'

Nouveau rebondissement dans la crise ouverte entre le chef du gouvernement et Mohamed Boussaid. Le parti de la Colombe vient juste de rendre publique sa position, défendant le «droit» du RNIste de répondre aux correspondances des présidents des groupes des conseillers du PAM et de l’USFP sur le dossier des enseignants-stagiaires.

Les amis de Salaheddine Mezouar affirment que le ministre des Finances n’a pas dépassé ses prérogatives, expliquant que son initiative serait plutôt conforme aux articles 93 de la constitution et 9 de la loi organique relative à l’organisation et à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres, publiée au BO n°6348 du 2 avril 2015.

Le RNI accuse Benkirane d’adopter deux poids deux mesures, lui rappelant son silence vis-à-vis de la réunion tenue entre Nabil Benabdellah, le ministre de l’Habitat, et le secrétaire général du PAM sur le sujet des enseignants-stagiaires, contrastant avec la virulence vis à vis de Mohamed Boussaid. Le RNI estime que le communiqué du chef du gouvernement du 3 avril est une manœuvre «électoraliste».

Soyez le premier à donner votre avis...
Suicide politique !!!.
Auteur : motao-1
Date : le 04 avril 2016 à 20h05
Je pense que les pratiques qu'utilisent les membres du RNI actuellement est un suicide politique.Être dans le gouvernement avec un programme commun, prendre une décision commune et aller la marchander avec un parti de l'opposition est une trahison tout simplement.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com