Menu

Sport Publié

A la rencontre de Hanane et Christelle, participantes du rallye Aïcha des Gazelles 2016

Hier, samedi 19 mars, avait lieu à Nice, le départ de l'édition 2016 du rallye Aïcha des Gazelles. Sur la Promenade des Anglais se sont rassemblées 300 participantes de 30 nationalités différentes. Après un long périple dans le désert marocain via Erfoud, elles finiront à Essaouira le 2 avril prochain.

Temps de lecture: 2'
Hanane et Christelle prêtes pour le départ / Photo Wafa - Yabiladi
Rallye Aïcha des Gazelles / Photo Wafa - Yabiladi
Rallye Aïcha des Gazelles / Photo Wafa - Yabiladi
Rallye Aïcha des Gazelles / Photo Wafa - Yabiladi
Rallye Aïcha des Gazelles / Photo Wafa - Yabiladi
Rallye Aïcha des Gazelles / Photo Wafa - Yabiladi
Dons qui seront distribués dans les villages au Maroc / Photo Wafa - Yabiladi
Rallye Aïcha des Gazelles / Photo Wafa - Yabiladi

Comme à son habitude, le soleil est au rendez-vous à Nice pour le départ des Gazelles qui participent à cette course unique vieille de 26 ans, alliant aventure, et engagement solidaire et eco-responsable. Les règles sont simples : pas de vitesse, pas de GPS, mais une navigation à l'ancienne, uniquement en hors piste pour un retour aux sources de l'aventure. Originalité de cette course : pour gagner il faut faire le minimum de kilomètres et non pas arriver en un minimum de temps.

Parmi les 300 participantes de 18 à 65 ans, et de 30 nationalités différentes, nous avons rencontré une Franco-marocaine, Hanane Habbouba, et sa coéquipière, Christelle Sanchez, qui sont venues du sud-ouest de la france, plus précisément de Montech, près de Montauban.

Pétillante et pleine de vie, Hanane nous a expliqué son choix : "Ma motivation première c'est de participer à cette aventure dans mon pays d'origine, avec cette dimension d'entraide et humanitaire propre au Rallye Aïcha des Gazelles". Un engagement pour le Maroc mais également pour leur département de résidence puisqu'elles sont soutenues par la Ligue du Cancer du 82. En effet, elles ont signé un partenariat pour sensibiliser l'opinion publique sur le cancer du sein.

La galère avant la course

Si le challenge qui les attend paraît costaud, elles soulignent que le plus dur jusqu'ici a été de réunir l'argent nécessaire pour la participation (14900€ pour l'équipage). Il a fallut également débourser pas moins de 5900€ pour la location de la voiture. Pour réunir cette somme conséquente, elles ont bataillé dur en organisant plusieurs évènements, des soirées couscous...

Décrocher des sponsors a été très compliqué. "Les commerçants sont déjà très sollicités", nous a confié Hanane, prof de zumba à Montech. Pour les aider dans cette tâche, elles ont pu compter sur le soutien d'un parrain renommé : Vincent Moscato, ancien international de rugby.

Hanane nous confie également qu'elle a pu compter sur le soutien moral de sa famille. Ses parents à Kenitra bien sûr mais aussi son mari Mustapha qui s'occupera seul de leur deux filles pendant l'absence de maman. De Kenitra à Montech, toute la famille suivra avec engouement les aventures des Gazelles. 

Site du rallye Aïcha des Gazelles : www.rallyeaichadesgazelles.com

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com