Menu

Politique Publié

Le Maroc souhaite plus d'investissements des monarchies du Golfe au Sahara

Le Maroc veut que l’appui politique des monarchies du Golfe sur le dossier du Sahara occidental évolue vers des participations dans des projets de développement de la région. C’est dans ce cadre que s’inscrivent les deux visites des ministres de l’Intérieur et des Finances au Koweït et en Arabie Saoudite.

Temps de lecture: 2'
Inauguration d'une barge de désalinisation d'eau de mer à Dakhla (MAP)

Le Maroc souhaite une implication financière en provenance des monarchies du Golfe au Sahara. «C’est le message que les ministres de l’Intérieur et des Finances ont transmis à l’émir du Koweït, le 3 février, et au roi d’Arabie Saoudite, le 7 février», nous confie une source. Ces deux déplacements, totalement ignorés par les médias officiels, ont été effectués alors que le roi Mohammed VI se trouvait dans la région où il a présidé plusieurs cérémonies de lancement de projets structurants.

Deux jours avant l’arrivée de Hassad et Boussaid au Koweït, le monarque a eu une conversation téléphonique avec Tamim ben Hamad Al Thani, l’émir du Qatar. Cet appel a été suivi, une semaine plus tard, par l’annonce du rachat par Qatar Petroleum de 30% d'une licence de prospections offshores dans les eaux sahariennes détenue par Chevron.

«Les aides accordées au Maroc ne sont pas un fardeau»

Note source écarte par contre que les deux ministres avaient pour mission de demander l’accélération du transfert des aides promises en 2012 par le Conseil de coopération du Golfe au Maroc. «Malgré la baisse des prix des cours du pétrole, le milliard de dollars consenti annuellement au Maroc sur la période 2013-2018 ne constitue en aucun un fardeau pour les économies de ces pays», affirme notre interlocuteur ajoutant que les dons annuels accordés au royaume par ces pays dépassent largement ce chiffre.

Notre source rappelle ainsi qu’en 2013 le prince héritier des Emirats avait offert 100 millions de dollars, un cadeau personnel, pour la réalisation de projets de l’Initiative nationale de développement humain (INDH). En 2008 suite à des inondations qui avaient la région du Ghrab, le roi Abdellah de l’Arabie Saoudite avait accordé un don personnel de 100 millions de dollars. Cette somme a été à l’origine de la création du fonds pour faire face aux conséquences des catastrophes naturelles.

Les relations entre le Maroc et les monarchies du Golfe passent par une période d’embellie. Cela dure depuis des années, le vague du «Printemps arabe», l’abdication de l’ancien émir du Qatar, la menace iranienne et le danger de Daesh ont contribué à les consolider davantage.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com