Menu

Sport   Publié

Maroc : Badou Zaki toujours sélectionneur des Lions de l’Atlas

Temps de lecture: 1'
DR

Le renard n'a pas (encore) chassé le lion de sa tanière! La Fédération royale marocaine de football a mis fin aux rumeurs sur l'éviction du sélectionneur national des Lions de l'Atlas au profit d'Hervé Renard. Des sources de l'instance dirigeante du football marocain ont confirmé au quotidien Les Eco, en marge de  leur AG d'hier, que «Baddou Zaki est toujours en poste»

Les rumeurs démettant le sélectionneur national des Lions de l'Atlas de ses fonctions étaient persistantes. Certains médias avaient même acté l'éjection de Badou Zaki de son siège en raison de mésentente avec son staff technique et de rapports défavorables de ses supérieurs hiérarchiques. Pour le remplacer, les rumeurs laissaient filtrer le nom du Français Hervé Renard. Ce dernier avait mené les Chipolopolos de la Zambie au sacre continental en 2012 avant de récidiver en 2015 avec les Eléphants de Côte-d'Ivoire.

Badou Zaki semble être bien parti pour continuer un moment après ses victoires sur la Libye et Sao-Tomé-Et-Principe. Il devra donc conduire les Lions de l'Atlas face aux Requins Bleus du Cap-Vert, 2ème meilleure équipe africaine dans le classement FIFA. Mais en cas de mauvais résultats, les rumeurs pourraient bien se confirmer cette fois-ci. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Corruption même dans l'équipe nationale
Auteur : MOROCCAN 68
Date : le 10 février 2016 à 16h35
Les Joueurs professionnels marocains qui jouent à l'étranger , il faut les comprendre , ils ne vont pas se faire blesser gravement dans l'équipe nationale , le Maroc n'a même contracté une bonne assurance dans le cas ou un joueur sera blessé gravement .
Pendant les jeux olympique d'Australie , nos joueurs n'ont même eu une carte téléphonique pour être en contacte avec leurs femmes et enfants .
De plus tout homme politique marocain veut mettre son grain de sable et se prend pour un stratège de foot .
Dima Maghrib !
Auteur : riders on the storm.
Date : le 10 février 2016 à 12h47
Eh oui, il n'ya pas que la politique, l'Histoire et Abdelaziz El Merrakchi. Je suis presque certain que la plupart des commentateurs sur ce site sont tout aussi fous de foot que moi.
Comme je suis un vrai fan je m'en vais de mon petit commentaire sur ces folles rumeurs et surtout de ce grand malaise suscité par les nombreuses contre performances des lions.
Pour ceux qui n'on plus vingts ans, vous avez sûrement en mémoire cette grande équipe du Maroc de 86 et son légendaire gardien. depuis cette épopée c'est le néant !
Parlons de ce qui se passe depuis la nomination de ce grand hypocrite de Lekjaa.
Né d'une élection controversée , ce gars la a brillé par l'accumulation d'erreurs . La plus importante et c'est elle qui m'intéresse parcequ'elle est dans cet esprit du zèle et l'hypernationilisme qui sévit dans tous les domaines du Royaume.

Cette erreur est la nomination , par pur populisme d'entraîneurs locaux pour les 3 principales sélections de football : Banabicha pour les olympiques, Fakher pour les locaux et Zaki pour les A. Lorsqu'on sait le parcours de l'inénarrable Taoussi, j'ai été abasourdi par cette désignation suicidaire des OTOR EL WATANYA (ne riez pas, je suis nul en arabe mais j'adore ce mot OTOR pluriel de ITAR) . Lesquels OTOR sont en train de mener l'un derrière l'autre, le foot marocain a la déconfiture.

Tout a fait a l'inverse de Raouraoua! Cet immense homme aux grandes aptitudes de management. Sans chauvinisme , j'ai un grand respect pour ce gars! Brillant , cultive , discret mais terriblement efficace . Au lendemain de la gifle du 4 juin 2011, face au Maroc, Raouraoua a eu le mérite de dire aux entraîneurs locaux : je vous ai donné à tous votre chance , maintenant on va se mettre d'accord que vous êtes une bande d'incompétents ! Rendez moi les clés et allez jouer a la marelle !
La suite on la connaît : le grand Hallilodzic débarque , tout le monde se mets au boulot avec humilité et depuis l'équipe d'Algerie en un temps record est propulsée au firmament avec un footballeur délicieux , technique et ultra rapide.
De la même façon , il a dégommé Ait Djoudi de la sélection olympique et nommé un autre vieux Suisse . Résultat : alors que personne ne pariait un Dinar sur une sélection inédite qui ne renferme aucun joueur pro, a réussi l'exploit d'arracher un ticket pour les lympiades de Rio. Et avec un petit peu plus de maturité ils auraient pu même rentrer avec la coupe.

Moralité : il est temps pour Lekjaa d'été un peu plus pragmatique et aller chercher un vrai technicien a la hauteur de ces inbrables jeunes talents marocains qui ne demandent qu'à être bien encadrés . Faute de quoi une immense désillusion attends , encore une fois , le public sportif marocain .

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com