Menu

Politique Publié

Sahara : La Suède renonce à la reconnaissance de la « RASD »

Selon la chaîne suédoise SVT, Stockholm s’achemine vers une non-reconnaissance de la «RASD». La réalité du contexte géopolitique et économique semble avoir eu raison de la volonté des députés sociaux-démocrates. Le Maroc devrait plutôt bien accueillir cette nouvelle.

Temps de lecture: 2'
Margot Wallström, ministre suédoise des Affaires étrangère (DR)

A l’initiative des députés sociaux-démocrates (majorité), le parlement suédois a entamé, le 12 janvier, l’examen de la question du Sahara occidental. La réponse de la ministre des Affaires étrangères aux interrogations des élus est prévue aujourd’hui. Ces derniers appréhendent un changement de la position de Stockholm sur le dossier, notamment après le vote de la Suède en faveur de la décision de la Commission européenne d’interjeter appel de l’arrêt de la cour de justice de l’Union européenne annulant l’accord agricole avec le Maroc.

Mais dès hier soir, la télévision publique SVT a indiqué que l’exécutif de Stefan Lövfen aurait renoncé à reconnaitre la «RASD», rapporte l’AFP. L’agence de presse ajoute que la décision devrait être communiquée sous peu par Mme Margot Wallström.

Des considérations politiques,  économiques et sécuritaires

La même source attribue la nouvelle position à des «critères géopolitiques et juridiques traditionnels qui guident la reconnaissance d’un Etat par la Suède». Les députés de gauche ont exigé mardi du gouvernement d’appliquer les mêmes critères qui avaient conduit le pays, en octobre 2014, à l’établissement de relations diplomatiques avec la Palestine. Mais ce parallélisme bancal ne tient pas en compte des trois bases élémentaires d’un Etat à savoir une Histoire, une géographie et un peuple.

La SVT n’écarte pas que des considérations politiques et économiques soient à l’origine de ce «revirement». Le fait que «le Maroc est un pays influent dans le monde arabe» et l’espoir d’une «reprise des échanges commerciaux» entre les deux pays, seraient à l’origine de la décision du gouvernement suédois, affirme la chaîne de télévision.

Pour mémoire, en pleine tension avec Stockholm, en octobre dernier, le gouvernement marocain avait menacé de boycotter les produits en provenance de Suède. Ce durcissement de ton aurait donc contraint l’exécutif de Stefan Löfven à déclarer qu’il n’avait pas l’intention de modifier sa politique à l'égard du royaume.

Avant que n’éclate la crise avec le Maroc, la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallström, comptait annoncer, en mars prochain, une révision totale de la politique de son pays vis-à-vis du conflit du Sahara occidental. Mais les attentats de Paris et la menace des groupes terroristes ont chamboulé les plans de la diplomate. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Sahara Occidentale
Auteur : Al khatrabi
Date : le 17 janvier 2016 à 16h30
Salam,
quand la Suède a ouvert bureau de Polisario à Stockholm, l'objectif du gouvernement de gauche suédois c'était attirée l'attention de leurs frères européenne et agir diplomatiquement en faveur de Sahara Occidental, et l'objectif est atteint par l'annulation les accords signer entre UE et le Maroc, et l'annulation de toutes les investissements dans cette colonie cas Total par exemple,
un autre échec diplomatique et arrêté de nous communiquer des infos non crédible et faire la publicité a Mezouar.... je pense que Polisario a réussi son coup, malgré que le gouvernement marocain tout les lobby y compris lobby juifs.

Vous dites que l'Algérie utilise ces pétrodollars pour nuire au Maroc, maintenant le baril est a 28$ et c'est bien partie pour deux ans avec ces prix bas, mais vous allez voir que après deux ans la diplomatie algérienne va gagner encore de terrain en détriment celle du Maroc malgré que ce dernier est soutenu par les juifs et l'état sioniste Israël et par les dons des pays de golf.
réponse à électron
Auteur : fora
Date : le 16 janvier 2016 à 18h09
Justement, n'attendons pas d'avoir le feu pour mettre un politique diplomatique offensive vis à vis des pays scandinaves. La Suède est notre première réussite, faisons de même pour la Norvège où nous avons 10 à 15 000 de nos compatriotes qui peuvent aussi faire entendre leurs voix et écrire ou rencontre leurs députés ou ministres.Nous avons bcp de cartes dans nos mains, nous devons les utiliser pleinement.
quel travail?
Auteur : electron123
Date : le 15 janvier 2016 à 19h46
Benkirane et mezouar n'ont rien foutu et c'est là me pb.
S'ils avaient fait le boulot pour lequel ils sont grassement payé et qui plus tard leur assurera un retraite dorée; on en serait pas arrivé là.
Il a fallu qu'on envoie là bas en catastrophe une équipe de pompiers pour limiter les dégâts et montrer aux suédois ou est leur intérêt

http://www.h24info.ma/maroc/politique/sahara-apres-la-visite-de-la-delegation-marocaine-la-suede-fait-le-point/36914

http://www.medias24.com/NATION/POLITIQUE/158561-Maroc-Suede-les-conclusions-apaisantes-de-Nabila-Mounib.html
bapteme du feu ou faire feu de tout bois.
Auteur : riders on the storm.
Date : le 15 janvier 2016 à 16h43
fidele lecteur de ce site qui se demarque essentiellement par ses articles polemiques, je signe aujourd
bonne nouvelle.
Auteur : fora
Date : le 15 janvier 2016 à 12h05
Mezouar et le gouvernement Benkirane ont fait un excellent travail pour remettre à l'endroit la suède. La fermeté doit être la base de notre politique sur la question du sahara. Nous n'avons rien à marchander, les résultats comme ceux d'aujourd'hui suivront.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate