Menu

Politique Publié

Lagouira: La tension monte entre le Maroc et la Mauritanie selon Jeune Afrique

Temps de lecture: 2'
Le président mauritanien recevant une délégation marocaine conduite par le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, le 12 décembre dernier / Crédit Photo: Le Matin

Nouakchott aurait-il décidé de retourner les lance-roquettes offerts par Rabat contre le royaume? Selon le quotidien Jeune Afrique, la Mauritanie a récemment décidé de renforcer sa présence dans la localité marocaine de Lagouira située au Sahara, commettant même l'imprudence de vouloir y hisser son drapeau. Toujours selon le magazine panafricain, "l’armée mauritanienne qui occupait la bourgade auparavant, n’a jamais cessé d’y exercer un contrôle de facto, campement militaire à l’appui, sous l’œil indifférent des Marocains". 

Pourtant à la mi-décembre dernier, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz avait officiellement reçu une délégation marocaine de haut niveau composée du directeur des services de renseignements extérieurs, Yassine Mansouri, du Général de division de la zone Sud, Bouchaïb Arroub et conduite par le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar. Dans les déclarations officielles, les deux voisins s'étaient engagés en faveur d'une coopération sécuritaire entre les deux pays.

Mais selon Jeune Afrique, la rencontre cacherait d'autres objectifs. Officieusement, poursuit le magazine, la délégation avait été dépêchée sur place afin de trouver "des voies et moyens de réchauffer des relations passablement refroidies depuis trois ans". Confidentiellement, argumente JA,  la rencontre a aussi été l'occasion de discuter "du cas sensible de Lagouira", ville frontalière de Nouadhibou où un campement de l'armée mauritanienne est toujours établi même si les autorités marocaines en contrôle les eaux territoriales. 

Petit rappel historique. La ville jadis dénommée "La Agüera" était une possession espagnole à partir de 1920 lorsque l'Espagne a décidé d'y implanter une base aérienne après la convention de Madrid qui délimita les possessions françaises entre Port-Etienne (actuelle Nouadhibou) et ce village de pêcheurs situé sur la côte Atlantique. 4 années plus tard, la ville sera ensuite incorporée à la colonie espagnole de Rio de Oro (actuel Oued Dahab). En 1979, lorsque la Mauritanie se retire du conflit au Sahara, la région est rétrocédée au Maroc qui n'y possède ni habitants ni activités économiques. Afin de désengorger la ville de Nouadhibou, le Maroc entreprend de faire évacuer la ville en 1989 laissant l'armée mauritanienne y camper. Mais un an plus tard, le Maroc entreprend des travaux de réaménagement de la ville, sans succès. Aujourd'hui l'inquiétude de voir le Polisario s'engouffrer dans cette brèche est plus grande d'où peut-être l'activation de la diplomatie marocaine. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Je te rassure...
Auteur : FATEM95
Date : le 07 janvier 2016 à 14h35
Je te rassure, ça se fait dans la bonne humeur le plus souvent. Il sait jusqu'où ne pas aller trop loin et de l'autre côté le marocain est plutôt hospitalier. ça se passe bien. Sur le dossier du Sahara on est rarement d'accord. C'est un euphémisme.
wallou
Auteur : MOHAMED0342
Date : le 07 janvier 2016 à 12h36
Waw résident rien qu'sa!!
A khoya je risque pas de demander la résidence chez yabiladi, j'aurais trop mal à la tête.
Mouhim ma kéyén mouchkil, chacun défend ses positions.
Normalement non mais il faut demander au sire mandrin
Auteur : FATEM95
Date : le 07 janvier 2016 à 12h26
ça parlait de Mauritanie. Et un certain mandrin, commentateur algérien résident de ce site est venu nous dire que Abderrahmane Youssoufi qui était en Algérie et qui était malmené à l'aéroport est une invention du Maroc. L’information date de la semaine dernière, elle a été oubliée et elle n'a rien à voir avec la Mauritanie. Voilà maintenant qu'il nous accuse de parler de l'Algérie à tout bout de champ sans raison. Il suffit de remonter le fil des discussions.
wallou
Auteur : MOHAMED0342
Date : le 07 janvier 2016 à 12h21
Ok mandrin, j te crois si tu l dis.
J vais pas t en vouloir de défendre ton pays, cé naturel.
Mais cé vrai que cé domage, ya un sujet donné et sa dévis dans tous les sens.
Ta peut être raison, j sui pas à la page!

Tu fuis
Auteur : FATEM95
Date : le 07 janvier 2016 à 12h19
Y a eu ou pas excuses ? Les journalistes du Makhzen ou pas n'ont pas inventé cette info. Le reste s'appelle "noyer le poisson".
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate