En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Faits divers   Publié Le 26/12/2015 à 14h16

France : Une milice islamophobe saccage une mosquée en corse

Une mosquée a été saccagée en marge d'une manifestation consécutive à l'agression de deux pompiers et d'un policier à Ajaccio. Les choses ont rapidement dégénéré et les éléments les plus radicaux se sont transformés en milice islamophobe pour mener une expédition punitive contre les agresseurs prétendument musulmans. La milice a mis à sac la mosquée d'une cité populaire d'Ajaccio et partiellement brûlé des exemplaires du Coran. Une profanation qui n'a pas manqué de susciter des condamnations.

Crédit Photo: La Provence
Crédit Photo: LE Dauphiné
Crédit Photo: La Provence
Crédit Photo: Desdomesetdesminarets

La mosquée porte encore les stigmates des actes islamophobes. Des manifestants ont saccagé hier dans une cité populaire d’Ajaccio en Corse, le lieu de culte et tenté de brûler des livres et exemplaires du Coran, rapporte la presse française.

Plusieurs événements simultanés ont déclenché la furie de cette milice islamophobe. Selon le préfet de l’Ile de beauté, jeudi dernier, les services municipaux ont procédé à l’enlèvement à titre préventif de «400 palette de bois et une tonne de pneumatiques et d’un engin incendiaire». Toujours selon le préfet un «incendie volontaire» a été allumé pour tendre «un guet-apens» aux forces de l’ordre.

Les pompiers arrivés sur place pour tenter de maîtriser l’incendie ont reçu des projectiles. Les policiers qui ont tenté d’intervenir ont aussi reçu des éclats de verre. Des échauffourées ont alors éclaté entre les forces de l’ordre et des jeunes encagoulés. Deux pompiers et un policier  ont été blessés dans les heurts. Sans procéder à des interpellations, la police a saisi des battes de baseball et des clubs de golf mais le calme est revenu tard dans la nuit de jeudi à vendredi

Le lendemain dans l’après-midi, en soutien aux pompiers et policier blessés, plus de 600 personnes se sont rassemblées pour une manifestation pacifique devant la préfecture. Mais en marge de la manifestation quelques 250 à 300 éléments radicaux ont décidé d’envahir le quartier où s’étaient produites les échauffourées la veille. Ils entendaient débusquer les agresseurs des policiers.

Au son des slogans «Arabi fora (les Arabes dehors) !» ou «On est chez nous !», la tension monte. Les policiers déployés sur place, empêchent les manifestants de rentrer dans les maisons. Le groupe radical se dirige alors vers la mosquée, fracasse la vitre de l’édifice religieux. Il pénètre ensuite à l’intérieur et tente d’y mettre le feu. Résultat : mosquée saccagée, livres autodafés, corans partiellement brûlés.

Réactions de condamnation de l'agression et de la profanation

Au lendemain de cet acte islamophobe, plusieurs réactions d’indignations ont fusé. Invité sur BFM TV, le président de l'Observatoire contre l’islamophobie en France affilié au CFCM, Abdallah Zekri a condamné l’agression et le saccage de la mosquée en indiquant que cet acte portait atteinte au vivre-ensemble. «Le peuple corse doit se souvenir de son histoire, pendant la Seconde Guerre mondiale, ce sont les tirailleurs musulmans qui sont venus défendre et libérer la Corse. Donc il y a un passé, il y a une histoire. Et surtout en cette période de fêtes, il ne faut pas se faire la guerre les uns les autres», rappelle-t-il.

 Dans un communiqué, le ministre de Bernard Cazeneuve a déploré de «exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie» qui «ne sauraient rester impunies tant elles portent atteintes aux valeurs même de la République». Sur Twitter, le Premier ministre, Manuel Valls dénonce une «agression intolérable des pompiers» et une «profanation inacceptable d’un lieu de prière musulman».

Soyez le premier à donner votre avis...
-
Auteur : Loutfi-mre
Date : le 27 décembre 2015 à 17h46
C'est une possibilité tout à fait crédible , plusieurs personnes en France ont déjà simulé une agression en accusant des musulmans et ces fausses victimes ont fini par avoué qu'elles avaient tout inventé .

Je trouve que c'est assez bizarre que dès le lendemain de l'agression , 200 personnes plutôt menaçant ou plus débarquent dans ce quartier en tapant directement dans une salle de prière et un restaurant avec des "dehors les Arabes " à croire qu'ils avaient devancé l'enquête et identifier les auteurs du guet-apens comme étant des habitants même de ce quartier .

Ces personnes-là disent au monde qu'ils ne sont pas Français mais Corses et ils pratiques une justice à eux sur cette île , mais le problème c'est qu'ils tiennent des propos xénophobe et sont violent et donc dangereux pour les citoyens français de Corse et les autres .
merci
Auteur : khal-epica
Date : le 27 décembre 2015 à 16h07
Mais il reste quand même un juif! La bétise est humaine, peut importe la religion ou la race.
J'ai posè la question par ce que mon fils de 10ans a lu le commentaire de hamza il a compris la chose suivante: " un mesulman quand il voudra il peut arreter d'etre mesulman, alors la il peut tuer, voler, se droguer et vendre de la drogue" et puis quand il voudra "ce mesulman" arreter ces conneries il n'a qu'a prier puis dormir, selon le prophete hamza. Et la il redeviens un bon.
Normalement je ne repond jamais au commentaire a yabiladi" on se fait insulter pour un oui pour un non. Mais je pense interdir ce site a mes enfants est solution.
Merci pour ta reponse.
Bush chrétien, Staline athé,....
Auteur : malcomix_22533
Date : le 27 décembre 2015 à 15h47
Ils peuvent être effectivement musulman mais ce n'est pas au nom de leur religion qu'ils commettent ces actes de délinquance, je pense que hamza a voulu dire çà. Sinon c'est comme si on disait que Bernard Madoff a escroqué des milliards de $ au nom de sa religion en occurence juive parce que de confession juive alors qu'il n'en est rien c'est juste en tant qu'escroc qu'il a commis cet acte.
Restons vigilants
Auteur : malcomix_22533
Date : le 27 décembre 2015 à 15h40
N'oublions pas que ces "jeunes" portaient des cagoules donc personne ne peut dire réellement qui ils sont. J'ai en tête cet élu du FN qui brulait ou vandalisait des véhicules et qui a été condamné par la justice pour faire croire qu'il y avait une montée de l'insécurité dans sa ville. Qui me dit que ce ne sont pas des fachos corses derrière ce guet appens pour "justifier" leur acte de délinquance intolérable.
génial!
Auteur : khal-epica
Date : le 27 décembre 2015 à 13h36
"Un musulman cesse d'être musulman lorsqu'il tue ou agresse ou vole ou vend de la drogue"....ah bon! C'est un texte dans le coran?


...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/41205/france-milice-islamophobe-saccage-mosquee/page:1#new-cmt
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com