Menu

Economie Publié

Forbes : Le Maroc 62ème pays pour faire du business

Le magazine américain Forbes a dévoilé aujourd'hui son classement des meilleurs pays où faire des affaires. Basé sur plusieurs critères, le classement fait gagner au Maroc 17 places par rapport à l'année dernière. Un bond en avant qui ne fait pas oublier que le royaume a encore beaucoup d'efforts à faire pour être une destination fiable pour les affaires. 

Temps de lecture: 2'
DR

Le Maroc a réalisé un saut qualitatif dans le 10ème classement Forbes des meilleurs pays à fort potentiel économique. Si dans le classement 2014, le Maroc occupait la 79ème place, le royaume a bondi de 17 places dans le classement de 2015. Le pays occupe désormais la 62ème place sur les 144 pays présents dans le nouveau classement basé sur plusieurs critères combinés, provenant de différents rapports sur l’économie. 

Ce bon qualitatif du Maroc se répercute sur les classements régional et continental 2015 du Maroc. Au niveau maghrébin par exemple, le Maroc est loin devant ses voisins régionaux comme la Tunisie (81ème), la Mauritanie (129ème) et l’Algérie (137ème). Le royaume occupe la 3ème place du classement sur le continent africain derrière l’Ile-Maurice (37ème au classement mondial) et l’Afrique du Sud (47ème). Dans la région MENA, le Maroc ferme le Top 5 derrière Israël (25ème), les Emirats-Arabes-Unis (40ème), le Qatar (48ème) et la Jordanie (60ème).

Revenu de loin, le Maroc a encore des efforts à faire

Dans les détails, le classement est basé sur la combinaison de 11 critères. Ils concernent les droits de propriété, l'innovation, les taxes, la technologie, la corruption, les libertés individuelles, commerciales et monétaires, ainsi que le niveau de bureaucratie, la protection des investisseurs et la performance du marché boursier.

Ce classement qui se penche sur 144 pays à travers le monde note qu’en se classant 22ème dans la liberté monétaire et 73ème dans le critère de libre-échange, le Maroc a réalisé une avancée substantielle dans ces deux domaines. Par contre le royaume a encore de nombreux efforts à réaliser dans l’innovation (98ème), la protection des investisseurs (92ème), l’indice de la corruption (72ème), les libertés individuelles (98ème) et la technologie (78eme). Le Maroc est un élève moyen en ce qui concerne la bureaucratie (38ème), la fiscalité (54ème), la performance du marché boursier (62ème) et le droit de propriété (62ème).

Le pays où le business est le plus propice dans le monde est le Danemark qui a occupé cette position 6 fois sur 10. Il est suivi de la Nouvelle-Zélande et de la Norvège. Le retour au devant de la scène très attendu des Etats-Unis n’a pas eu lieu. Le pays de l’Oncle Sam est classé 22èmeconfirmant ainsi une dégringolade entamée depuis 2009. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Système capitaliste c'est la merde
Auteur : banou el hellel
Date : le 17 décembre 2015 à 08h38
FORBES égal système américain capitalisme pure et dur .
Sans aucune humanité , concours au BUSINESS sans investir dans le concret , la bourse sans usine sans technologie , un peu comme le poker on joue à la bourse , on achète du vent puis une seconde plus tard on vent ce même vent plus cher .
Nous marocains on a besoin des usines , des écoles et du travail , si les entrepreneurs font des bénéfices tant mieux , ils seront heureux nous aussi .
Le système américain a un avenir très court , c'est une faillite la preuve , la Chine dépasse les USA , en Chine il y a du travaille pour 1,5 milliards de chinois et les richesses s'accumulent , les USA vivent à crédit .
N'imitons pas les perdants .
Trop de bureaucratie
Auteur : alphavirginis
Date : le 17 décembre 2015 à 00h25
Le Maroc gagnerait à simplifier les démarches pour entreprendre. Le capital existe. Mais la bureaucratie à la française freine les initiatives. Et quand la bureaucratie se conjugue avec la corruption, c'est le désastre économique. Pas de liberté d'entreprise à moins de graisser la patte. Et quand on refuse de graisser on laisse des plumes. Et on perd des places. Il faut changer de politique économique et éradiquer les rapaces.
Bien mais peut mieux faire.
Auteur : fora
Date : le 16 décembre 2015 à 20h18
C'est un bon début mais il faut redoubler d'efforts et se donner des objectifs ambitieux-top 30 par exemple- car c'est en étant exigeant que l'on progressera encore plus.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com