Menu

Faits divers Publié

Maroc : Deux subsahariens morts après un raid des forces de l'ordre à Fnideq

Temps de lecture: 1'
Crédit Photo: Menara

Les autorités marocaines et le CNDH mènent chacun de son côté une enquête après qu'un membre de l’ONG «Caminando Fronteras» repris par la presse espagnole, a rapporté le décès de subsahariens, lundi matin à Fnideq à la suite d’un raid des forces auxiliaires.

Selon l’ONG espagnole, les forces auxiliaires ont entamé hier vers 10h30 une opération visant à déloger des subsahariens qui s’étaient réfugiés dans les grottes situées derrière l’hôtel Ibis à quelques mètres de la frontière avec Ceuta. Toujours selon l’ONG, les forces de l’ordre ont allumé un feu pour tenter de déloger les migrants des grottes.

Selon un témoignage recueilli par l'agence espagnole EFE, certains subsahariens ont fui à la vue des forces de l'ordre alors que d'autres ont préféré se réfugier à l'intérieur de la grotte. Les forces de l'ordre ont alors allumé un feu dans lequel ils ont brûlé les effets personnels des subsahariens trouvés sur place. Elles ont ensuite lancé des grenades lacrymogènes ce qui aurait conduit à l'asphyxie des migrants retranchés dans la grotte. Le témoin cité par EFE explique que 2 ressortissants camerounais âgés de 25 et 26 ans sont décédés dans l'opération.

Cette opération policière intervient après que l’ONDH, le GADEM et l’ONDH ont rapporté plusieurs autres raids qui ont eu lieu la semaine dernière contre les subsahariens dans les forêts entre Tanger et Ceuta et dans les quartiers populaires de Boukhalef et Mesnana. Les ONG avaient alors indiqué que la quasi-totalité des subsahariens vivant dans ces forêts avaient été délogés pour être expulsés vers la ville de Tiznit. Ce raid à Fnideq et les rafles massives de subsahariens de ces derniers jours, interviennent alors qu’on note un pic de tentative de traversée par bateaux vers l’Espagne.

Selon l'agence EFE, le cas du décès des deux subsahariens a été transféré par «Caminando Fronteras» à la section régionale du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) qui a dépêché une personne sur place pour mener l'enquête. Parallèlement à celle-ci, les autorités marocaines ont annoncé qu'elles ont lancé une enquête sur le décès des deux subsahariens.

Article modifié le 01.12.2015 à 18h05

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com