Menu

Politique Publié

Algérie : Louisa Hanoune, proche de Said Bouteflika, défend l’intégrité territoriale du Maroc

Officiellement l’Algérie continue de soutenir le Polisario. Néanmoins, des signaux officieux de rejet de cette politique sont exprimés publiquement depuis quelques semaines par des proches de Said Bouteflika. Louisa Hanoune se présente désormais comme la porte-parole du groupe.

Temps de lecture: 2'
Louisa Hanoune, secrétaire générale du parti des Travailleurs / DR

En Algérie, l’appui au Polisario commence progressivement à sortir de la zone des tabous. Dans ce qui s’apparente à une répartition des rôles entre politiques proches de Said Bouteflika, Louisa Hanoune a pris le relais de Amar Saïdani. Dans un style plus direct et qui ne souffre la moindre équivoque, la secrétaire générale du parti des Travailleurs (d’obédience trotskiste) a critiqué la réunion accordée par Abdelaziz Bouteflika, le dimanche 22 au novembre au palais Al Mouradia, à Mohamed Abdelaziz, chef du Polisario. Une position surprenante publié par un média bahreïni.

Mme Hanoune affirme que le soutien au mouvement séparatiste «n’est pas une priorité de l’Algérie, actuellement», ajoutant que le gouvernement de son pays devrait plutôt redoubler d’efforts pour asseoir les bases d’une normalisation des relations avec le Maroc. Elle assure «s’exprimer au nom d’une majorité d’Algériens qui désapprouvent la position de leur gouvernement sur la question du Sahara occidental».

«Oui à l’intégrité territoriale du Maroc»

Hanoune a ainsi fait mieux que Amar Saïdani, elle a défendu ouvertement l’intégrité territoriale du royaume, soulignant qu’elle est foncièrement opposée à une séparation du Sahara du Maroc. Jamais auparavant un politique candidat aux élections présidentielles (trois fois dans le cas de Hanoune, ndlr) ou ayant occupé des fonctions ministérielles n’avait osé déclarer publiquement son rejet du Polisario.

Louisa Hanoune a révélé qu’une «partie» de la classe politique algérienne commence à «prendre conscience» des dangers du soutien de son pays au Front. Elle a par ailleurs exprimé son opposition au plan d’autonomie marocain au Sahara, présenté au Conseil de sécurité en 2007, alertant des conséquences de son application par le royaume sur l’Algérie qui serait, selon elle, menacée de division. La secrétaire générale du parti des Travailleurs fait notamment allusion aux revendications autonomistes voire même indépendantistes des mouvements kabyles et touaregs.

Soyez le premier à donner votre avis...
Bien sûr
Auteur : electron123
Date : le 06 décembre 2015 à 22h02
Ton pays est un modèle de vertu
Jette un oeil sur l indice de corruption tu sera surpris
Quand on donne des conseils on balayé devant sa porte
Tu luttes contre rien du tout !
Auteur : mandrin
Date : le 06 décembre 2015 à 06h31
Et bien vous n'avez qu'à mettre des vrais gardes frontières avec un vrai salaire et pas des corrompus que le plus petit contrebandier achète avec quelques euros.
Tout à fait
Auteur : electron123
Date : le 05 décembre 2015 à 22h11
Contrairement à la rengaine de vos chaînes TV bidon ici on lutte contre le chite alors que pour vos psychotropes les autorités frontalières laissent faire tant le ça passe de l autre côté de la frontiere
n importe quoi...
Auteur : NY1000
Date : le 05 décembre 2015 à 18h57
mandrin,poses toi la vraie question..pourquoi le citoyen algerien lambda est force de faire un commerce parallele avec les marocains pour vivre??
l augmentation des denrees premieres resteront negligeables voir proches de zero puisque tu le sais tres bien ces produits sont finances et importes a 100% par ton regime...
le seul espoir de recolter un retour et collecte douaniere passe par l ouverture de la frontiere et collaboration avec la douane marocaine...
mais bon on est pas a une abberation pres de ton regime..:)
Il va y avoir du manque !
Auteur : mandrin
Date : le 05 décembre 2015 à 15h39
Puisque tu parles de chite marocain, il y a un article d'aujourd'hui même qui parle d'une saisie de 40 tonnes (incroyable!!!) de cannabis saisie sur une aire de repos sur l'autoroute Casa-ElJadida (je crois bien que cela se trouve au Maroc). Et là il n'y a ni mes compatriotes ni gardes frontières dans le coup.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com