Menu

Terrorisme Publié

Attentats de Paris : Abdelhamid Abaaoud est bien mort dans l’assaut de Saint-Denis [Officiel]

Temps de lecture: 1'
Crédit Photo: La Libre.be

Les doutes se sont précisés. Abdelhamid Abaaoud est bien mort dans l’assaut donné hier par les services antiterroristes français, indique BFM TV. «Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié, après comparaison de traces papillaires, comme ayant été tué au cours de l'assaut. (...) Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts» a annoncé le procureur de Paris dans un communiqué repris par la presse française. 

Pourtant, le Washington Post citant deux hauts responsables européens indiquait dès hier que l'un des corps découvert dans les décombres d'une partie de l'immeuble dans lequel l'assaut a été donné, était celui du belgo-marocain de 28 ans considéré comme l'instigateur des attentats de Paris. 

Pour rappel, hier à 4H20 du matin, les forces de sécurités françaises ont donné l'assaut sur un immeuble situé rue du Corbillon à Saint-Denis où seraient retranchés des terroristes. Au cours de l'opération qui a duré 7 heures, les hommes du Raid ont tiré avec 5000 cartouches contre les terroristes barricadés derrière une porte blindée. Bilan de l'opération: cinq blessés côté policiers et 2 terroristes morts. Une jeune franco-marocaine, Hasna Aïtboulahcen, s'est donnée la mort en activant une charge explosive.

Se voulant très prudent, le procureur de Paris, avait annoncé dans sa conférence de presse hier après-midi que ni Abdelhamid Abaaoud ni Salah Abdeslam ne figuraient parmi les suspects placés en garde-à-vue. Concernant les terroristes tués, le procureur n’avait pas voulu se prononcer et avait juste expliqué que les corps étaient en cours d’identification.   

Sur la piste qui a mené à la planque d'Abdelhamid Abaaoud, le procureur expliquait qu'un témoignage reçu lundi dernier et ayant fait l'objet de vérifications a mis les policiers sur la piste. Mais certains médias français ou étrangers n'excluaient pas la collaboration des services de sécurité marocains qui auraient fourni des renseignements à leurs homologues français.

Article modifié le 20.11.2015 à 10h07

Soyez le premier à donner votre avis...
Ils l'appelaient "petit con"
Auteur : Tom Caliban
Date : le 20 novembre 2015 à 09h19
Les presses française, belge et marocaine (H24) se font écho que ses anciens condisciples scolaires l'appelaient "petit con".
J'aimerais réagir là-dessus.

Il a été désigné ainsi durant sa scolarité à l'élitiste collège Saint Pierre de la commune d'Uccle, commune très huppée de Bruxelles: par comparaison pour les Marocains, identique au Souissi à Rabat en terme de revenus des habitants.
Les enfants y sont souvent très cruels entre eux: ceux qui ne font pas partie de leur monde (très aisés, haut fonctionnaires européens, hauts diplomates, etc) sont brimés.
Cela ne m'étonne pas que ces "petits cons" d'Uccle aient brimé Abdelhamid Abaaoud en l'appelant ainsi, rien que pour le fait qu'il "n'était pas de leur monde ni de leurs quartiers mais d'une commune pauvre.
D'autres élèves, bien belges de souche mais pas aisés subissent le même harcèlement. Là-Bas, il faut pouvoir montrer "qu'on en a", avec tous les signes extérieurs de richesse. J'y vois la même chose au Souissi.

L'exclusion cruelle des enfants entre eux, fabrique des bombes sociales humaines... mais toutes ne passent pas aux actes bien entendu.
@matis79
Auteur : verso
Date : le 19 novembre 2015 à 19h05
matis79 ...Dites moi qui est donc cette chère Hasna Aitboutlhhcen celle qui s'est fait exploser dans l'appartement ? Elle n'est rien d'autre que sa cousine ! Une famille avec un pedigree de criminel (trafic, drogue, vol en tout genre) dont la famille du bled en a profité largement et qui du coup se sont radicalisé !
A VERSO
Auteur : matis79
Date : le 19 novembre 2015 à 18h03
VERSO,

En quoi sa famille est elle complice et pourquoi devrait-elle payer pour lui?

J'ai lu une interview de son père effondré, qui a perdu le contrôle de la situation et qui ne comprend plus son fils.
Il y a plein de débat sur la question, mais c'est pas si simple de croire que l'éducation des parents est l'unique rempart à la radicalisation.
Les jeunes vont à l'école, au collège, au lycée, ... ils fréquentent des gens toute la journée, ils font des choses à l'extérieur sur lesquels on ne peut pas avoir de contrôle, et ils peuvent aussi se retrouver pris dans des engrenages, parfois plus vulnérables dans certains moments de la vie.

Je n'excuse et ne justifie rien j'explique. Je suis pour la tolérance zéro vis à vis de toute forme de terrorisme et je n'ai aucune peine pour ce type, mais je crois que si on veut empêcher le phénomène et le combattre il faut commencer par comprendre, et pas jouer aux cow-boys.
Les punitions collectives amplifient le phénomène de radicalisation, ce n'est pas une solution.

Je ne jette pas la pierre aux parents des terroristes. Je les plains, et je pense qu'o n'a aucun droit de s'en prendre à eux.
JUSTICE
Auteur : verso
Date : le 19 novembre 2015 à 17h30
Que les autorités marocaines interrogent et internent sa famille de soussi jusqu'au dernier (tous complices) !!
Dernière modification le 19/11/2015 17:36
Abdelhamid
Auteur : adilfassi
Date : le 19 novembre 2015 à 14h52
Cet vidéo je les vu ya 2 ans la tv belge avait déclaré comme quoi il est mort en Syrie ya bien longtemps donc ?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com