Menu

Politique Publié

Narcotrafic au Sahel : Vers une overdose du Polisario ?

Les pièces du puzzle se mettent en place progressivement. L’implication présumée du Polisario dans le trafic de drogue dans le désert du Sahara vient d’être confirmée par des sources sécuritaires de la région, citées par l’AFP. Le réseau démantelé récemment, est dénommé «Polisario» du fait selon les mêmes sources, qu’il soit «composé à plus de 90% d’éléments issus des camps du Polisario».

Temps de lecture: 2'
Le Sahara, un désert immense théâtre de tous les trafics

Début décembre, les armées mauritanienne et malienne ont attaqué des convois de narcotrafiquants et ont arrêté plusieurs d'entre eux. Les Mauritaniens ont capturé un certain Sultan Ould Bady, soupçonné d’être un gros marchand et recherché dans la sous-région. Les Maliens pour leur part, ont annoncé l’arrestation de six «gros» trafiquants de drogue, «issus des rangs du Polisario». Le week-end dernier, ils ont une nouvelle fois, saisi un autre «élément» du réseau, à la frontière entre le Mali et l’Algérie, d’après un responsable malien des services chargés de la lutte contre le trafic de drogue.

«Nous avons arrêté, dimanche, un autre élément à la frontière entre le Mali et l'Algérie. A ce stade de l'enquête, nous pouvons dire qu'avec la Mauritanie, nous venons d'arrêter les principaux membres d'un des plus importants réseaux de trafiquants de drogue dans le Sahara», a-t-il dit. Une autre source, cette fois-ci du Niger, a indiqué à l’AFP, que «c’est l'un des principaux réseaux de trafiquants dans la zone du Sahara, surnommé +Polisario+ parce qu'il était composé à plus de 90% d'éléments issus des camps du Polisario. Il avait des relais dans chaque pays de la bande sahélo-saharienne».

Liens établis par la DGSE française

Les présumés trafiquants seraient à l’heure actuelle, détenus en Mauritanie et au Mali. Mais selon la source sécuritaire malienne, Sultan Ould Bady (Ould Baddi), blessé lors de son arrestation en Mauritanie, serait le chef du groupe. On en sait désormais un peu plus sur le groupe, car à l’instar d’Ould Bady, d’autres noms des personnes arrêtées ont été cités. Il s’agit de Farha Ould Hmoud Ould Maâtallah, ancien militaire vivant dans les camps de la région de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie), Breika Ould Cheikh, présenté comme un élément du Polisario, et Lahcen Ali Ould Brahim, surnommé Grandayzar, né en 1970 à Tiaret en Algérie.

Ces informations confirment en partie, une note secrète de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) française du 8 décembre. Dans son message signalant l’arrestation de trafiquants de drogues en Mauritanie, ce service de renseignement français a établi des liens entre Farha Ould Hmoud Ould Maâtallah, Lahcen Ali (deux Sahraouis de la tribu des Reguibate) et Mohamed Ould Laârik, chef de la police militaire du Polisario.

Et comme la DGSE l’a relevé, l’Algérie est restée muette depuis le début de cette affaire. Peut-être parce qu’elle attendait que la justice mauritanienne se prononce sur le sort réservé aux trafiquants, ou qu’elle s’est (enfin) rendue compte d’une perte progressive du contrôle sur les membres du Polisario, sur le Sahel et dans la lutte contre le terrorisme. Jusqu'à quand l'Etat algérien pourra-t-il soutenir un Polisario dont des officiels sont mouillés dans des trafics de drogue, voire complote avec AQMI ?

Chibani = vieux
Auteur : loiseaurare
Date : le 23 décembre 2010 à 22h31
Ce mot a disparu du vocabulaire marocain il y un demi siècle; seuls les Algériens l'utilisent encore!
De quel pays vous parlez?
Auteur : loiseaurare
Date : le 23 décembre 2010 à 22h28
Car je doute fort qu'il soit le Maroc! La France n'a jamais été l'ennemi du Maroc; elle serait plutot celui du (votre) Algérie!
les amis de mes amis sont mes amis
Auteur : anroz
Date : le 22 décembre 2010 à 19h46
C'est tout à fait logique ,puisque L'Algérie soutient et finances les trafiquants du polisario et puisque ces mêmes trafiquants oeuvrent avec l'AQMI ,c'est que ce pays est plus que complice ,c'est pour cette raison qu'il ferme les yeux sur le trafic de la drogue ,des armes et sur les enlévements des étrangers et mm des nationaux non dociles..
Ces mafiosis d'Alger veulent vraiment mettre le feu dans cette région ,des vrais criminels ,danger pour toute l'Afrique et le monde entier,
narco trafic
Auteur : sakki
Date : le 22 décembre 2010 à 19h20
la France a bien compris mais beaucoup plus tard le mauvais coup de l'Algérie dans l'affaire de son otage exécuté par ses ravisseurs avec beaucoup de retard
l'échec des forces française dans la tentative de récupération de l'otage français est du à des fuites de la DRS et DSEA Algériens ils ont aidé les trafiquants de quitter les lieux avant l'arrivée des forces française et mauritaniennes
juste une réponse à "notre ami"
Auteur : greenwite
Date : le 22 décembre 2010 à 18h21
Mon dernier post était une réponse à notre ami algérien chibani2
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com