Menu

Article

ONU : Le Maroc défend le droit des Kabyles à l’autodétermination

Une fois n’est pas coutume, le Maroc n’est plus sur la défensive face à l'Algérie. Au siège des Nations Unies et en riposte à des déclarations d’un diplomate algérien sur le Sahara, le n°2 de la représentation du Royaume à New York a choisi l’offensive, réclamant le droit du peuple kabyle à l’autodétermination.

Publié
Abderrazzak Laassel, représentant permanent adjoint du Royaume du Maroc auprès de l'Onu / Ph : unmultimedia.org
Temps de lecture: 2'

Le ton monte d’un cran entre les délégations marocaine et algérienne à New York. La commémoration du 70ème anniversaire de la création des Nations Unies a tourné à l’affrontement direct entre les deux parties alors que les circonstances ne s’y prêtaient guère. Et c’est la réaction du représentant permanent adjoint, Abderrazzak Laassel, qui a créé la surprise. En réponse à des propos d’un officiel du voisin de l’Est sur le différend territorial du Sahara occidental, le diplomate marocain a soulevé le dossier kabyle.

Le Maroc se fait l’avocat des Kabyles à l’ONU

Le n°2 de la représentation du Maroc a expliqué que «l’un des plus anciens peuples de l’Afrique continue d’être privé de son droit à l’autodétermination», soulignant qu’il est «regrettable que les aspirations légitimes du peuple autochtone de la Kabylie soient toujours bafouées au 21ème siècle. Ses droits humains sont violés au quotidien, ses représentants légitimes sont persécutés et ses leaders sont pourchassés, y compris quand ils sont en exil».

Poursuivant son plaidoyer, Abderrazzak Laassel a rappelé que le peuple kabyle est «fort de huit millions de personnes» et «vieux de 9 mille ans» et a droit à l’ «autonomie» et à «la reconnaissance de son identité culturelle et linguistique», conformément aux chapitres 1, 2, 3 et 4 de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (adoptée le 13 septembre 2007 par l’Assemblée générale, ndlr).

Est-ce la fin du soutien discret du Royaume aux Kabyles ?

Les propos de Laassel sont une première dans l’histoire des confrontations entre les deux pays sur la scène internationale. Et pour cause, jamais auparavant un diplomate marocain n’avait soulevé aussi fort les revendications autonomistes des mouvements kabyles et de surcroît au siège des Nations Unies.

Une ligne de conduite qui tranche avec le soutien discret observé jusque là par le Maroc aux amazighs algériens, que ce soit avec le MAK (Mouvement d’autonomie de la Kabylie) de Ferhat Mehenni ou le Mouvement pour l’autonomie de la vallée de M’Zab dirigé par Kamal Fekhar, condamné le lundi 27 octobre à un an de prison ferme par le tribunal de Ghardaïa pour ses opinions politiques en faveur des Mozabites.

début Novembre
Auteur : othmans
Date : le 05 novembre 2015 à 23h59
Nous fêtions avec eux leur 1 et Novembre. Maintenant ils ne fêtent pas leur 1er Novembre, nous non plus. Nous fêtons notre 6 Novembre.
lire el watan DZ
Auteur : othmans
Date : le 05 novembre 2015 à 23h56
Vous serez èdifiès. Vous y découvrirez le vertueux Bomefienne et bien d autres choses. Heureusement pour eux ils ont bannis les commentaires sans quoi je me serais fait un plaisir de leur dire ma façon de penser..! Ils ont peur de nos commentaires
Pays de Franco
Auteur : UnChamali
Date : le 05 novembre 2015 à 21h04
Apparemment il est aussi difficile de débattre là bas, dès qu'il s'agit de vouloir récupérer les 'ceuta' et 'mellilia' ?? alors là plus personne ne valide le vocabulaire de 'colonisation' qu'on veut nous appliquer quand il s'agit du Sahara ?

Ceux là ont envoyé l'armée et prêt à faire la guerre pour l'ilot Leila... pourtant très manifestement en dehors de l'espagne et à l'intérieur du Maroc...

Ceux qui imaginent qu'il existe un autre pays entre le Maroc et la Mauritanie perdent leur temps
Le Maroc
Auteur : Juanita Calamidad
Date : le 05 novembre 2015 à 14h43
D'abord, je ne vous prends pas pour des demeurés. Moi aussi, j'aime le Maroc et j'y suis allée plusieurs fois. J'ai des copains de toute sorte, ici et là, avec lesquels je peux discuter de tout, sauf du Sahara. Là, ils ont tous la même position inflexible qui se correspond point par point à celle de la presse marocaine et qui est complètement opposée à celle du reste du monde. Il faudrait quand-même y réfléchir un peu, tu ne crois pas?
Je crois l'avoir dit déjà mais je suis allée au Sahara avec la seule intention de vérifier moi-même et, simplement, de connaître le pays et visiter la grande-mère et le reste de la famille des gens avec lesquels j'ai vécu des années entières et que je considère ma famille et qui, eux-mêmes n'avaient pas encore eu l'occasion de pouvoir connaitre une partie de leur famille ni leur pays. J'ai mon opinion mais je n'avais aucune intention de faire aucun activisme là-bas, d'abord par respect de mes hôtes. Je n'ai fait rien d'autre que fêter, bavarder, manger et encore manger...On a parlé de politique très rarement, c'était Ramadan et ce n'était pas le moment. On a pleuré d'emotion avec les rencontres et on a rigolé ensemble. Bref, recevoir l'hospitalité que je remercie. Je me demande encore qu'est-ce qui a fait que la police nous expulse et nous traque jusqu'à nous remettre à la frontière parce que, bien entendu, je n'ai reçu aucune demande écrite ni accusation formelle. Rien que des menaces de quelques mafiosi qui se disaient policiers. Je me repète, vous avez un grand problème au Maroc et ce n'est pas l'Algérie. Évidemment, on est libres (comme au temps de Franco chez nous) de nous exprimer, comme je l'étais les autres fois que j'ai visité le Maroc, aussi longtemps que tu restes dans les limites marquées. Ou que, juste arbitrairement, ils décident sur ta vie et tes mouvement. Eux, ils n'ont pas de limites. Et ne me répondez pas, svp, que c'est pire en Algérie ou ailleurs. Je ne connais pas assez l'Algérie pour juger mais je suis prête à reconnaitre que chez nous il y a aussi pas mal de problèmes de censure et repression et même que c'est douteux qu'il y ait la démocratie ou le respect des DDHH en Europe puisque c'est les banques qui gouvernent. Mais justemente parce que j'aime mon pays, je suis la première à lutter contre ces excès, je ne les nie pas.
tout ça
Auteur : othmans
Date : le 04 novembre 2015 à 19h16
Tout ça juste pour dire faites le référendum. Question dépassée depuis longtemps. Le Polisario s il avait voulu vraiment ce référendum il arait autorisé l ONU a faire le recensement dans les camps . Enfin quand je dit polisario on se comprend .. ses patrons le DRS Algérien.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com