En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Amnesty recueille 200 000 signatures pour Wafaa Charaf et Oussama Housne

DR

Amnesty International a annoncé sur son site avoir recueilli 200 000 signatures réclamant la libération de Wafaa Charaf et Oussama Housne, tous les deux condamnés pour diffamation et plaintes pour des faits allégués de torture et que l’ONG considère comme des «prisonniers d’opinion».

Pour rappel Wafaa Charaf a été condamnée en appel en octobre 2014 à 2 ans de prison et à une amende de 50 000 dirhams pour dénonciation calomnieuse et pour faux témoignage. La jeune militante de 28 ans qui participait à une manifestation ouvrière à Tanger s’était dite victime de torture et avait porté plainte. Elle sera finalement arrêtée et condamnée pour avoir dénoncé des faits qui n’ont pas eu lieu.

Le cas d’Oussama Housne est presque similaire. Le jeune militant a été condamné en mai 2014 à 3 ans de prison par le tribunal de Casablanca et à une amende de 100 000 dirhams après avoir affirmé dans une vidéo sur Youtube avoir été enlevé, brûlé avec une barre de fer chauffée et avoir été violé par des hommes après avoir quitté une manifestation organisée en solidarité avec des détenus du Mouvement du 20 février. Sa condamnation a été confirmée en appel en mars 2015. 

1 commentaire
Injustice
Auteur : bbram
Date : le 22 octobre 2015 à 20h52
dénoncer la corruption au Maroc, ça s'appel

"dénonciation calomnieuse", et on va en prison pour ça!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com