Menu

Politique Publié

Maroc : Le CNDH demande une révision de la Moudawana concernant le droit d’héritage des femmes

Temps de lecture: 1'
Driss El Yazami, président du CNDH / DR

Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a présenté ce matin un rapport résumant ses observations sur l’ «état de l'égalité et de la parité au Maroc». Un document qui pointe le retard dans la mise en place de l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discriminations (APALD), conformément à l’article 19 de la constitution, et du Conseil consultatif de la famille et de l’enfance (CCFE).

Le CNDH recommande par ailleurs, au gouvernement Benkirane, d’ «amender le Code de la famille de manière à accorder aux femmes les mêmes droits dans la formation du mariage, dans sa dissolution et dans les relations avec les enfants et en matière successorale, en conformité avec l’article 19 de la Constitution et l’article 16 de la CEDEF (Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes)».

L’appel du CNDH s’inscrit en droite ligne avec la récente adoption par le parlement marocain de la levée des réserves du Royaume sur certains articles de la dite Convention.

Et la dot à verser
Auteur : sanzo74
Date : le 21 octobre 2015 à 22h25
On la supprime aussi ?

Avec ce genre de proposition, plus aucun marocain n'aura les moyens de se marier
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com