Menu

Politique Publié

Communales : Le PJD rafle les grandes villes et fait une percée dans les campagnes

C’est l’euphorie au PJD. La formation islamiste a fait main basse sur les grandes villes et a amélioré ses résultats dans le monde rural, considéré autrefois comme le talon d’Achille des «frères» de Benkirane.

Temps de lecture: 2'
MAP

Le PJD est le grand gagnant des élections communales du 4 septembre. Sur les huit grandes formations, le parti de la Lampe est celle qui a réussi à améliorer spectaculairement ses résultats en triplant le nombre de sièges obtenus lors du scrutin de 2009. Ce samedi, le ministre de l’Intérieur annonçait dans une déclaration à la presse que le dépouillement des bulletins de vote avait donné 5 021 sièges aux «frères» de Benkirane contre seulement 1513 glanés il y a six ans. Le PJD se place, désormais, à la troisième place juste derrière l'Istiqlal (5 106) et le PAM (6 655). Une «victoire» en trompe-l’œil, puisque le Tracteur a perdu plusieurs milliers de voix.

Force dominante

Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger, Tétouan, Agadir, Fès, Kenitra sont tombés dans l’escarcelle du PJD. Mieux encore, les islamistes y arrivent largement en tête, loin derrière leurs adversaires. Ils se placent ainsi en bonne position pour présider les mairies. Jusqu’à présent seules les villes de Oujda et Laâyoune ont pu échapper à ce raz-de-marée, en étant remportées respectivement par le PAM et l’Istiqlal. Deux petites consolations pour Ilias El Omari, le véritable patron au Tracteur, et Hamid Chabat.

Une nouvelle carte politique est en cours de préparation avec une seule force politique dominante et de faibles alliés, en l’occurrence le RNI, le MP et le PPS. Ces partis sont appelés à faire "acte d’allégeance" au PJD pour espérer gouverner quelques grands arrondissements ou assumer de hautes fonctions dans les bureaux des mairies.

Cette progression dans les grandes villes a été accompagnée par une percée dans le monde rural, considéré autrefois comme la grande faiblesse du PJD. Ce résultat confirme la bonne performance de la Lampe lors du scrutin professionnel, du 7 août, notamment dans les Chambres d’Agriculture où les islamistes avaient remporté 20 sièges dans un collège électoral réputé être une chasse gardée des notables agricoles.

Cette prouesse n’est pas le fruit du hasard mais d’une politique de longue haleine, marquée par le nombre important de meetings animés par Benkirane dans les régions lointaines du royaume depuis plus de trois ans.

Article modifié le 05.09.2015 à 16h58

Baraka min hadra khawya
Auteur : homme_94
Date : le 13 septembre 2015 à 12h39
Désolé mais ton propos n'a aucun sens. Ne philosophe pas trop. Le mot "Maghreb" désignait l'empire marocain. Le Maroc a évolué indépendamment du khalifat d'Orient qui dominait tout le monde arabomusulman à l'exception du Maroc . Par conséquent, le maroc a un modèle de société complètement différent des autres pays.

C'est aussi simple que cela. Je parle uniquement du Maroc. Understood? Quelle manie de me parler d'autres pays dont je me moque complètement? ???

Parler de la Mauritanie, Algérie, Afrique, bla bla, aucun lien avdc le sujet qui parle UNIQUEMENT du Maroc. Tu mélanges tout.

Dernière modification le 13/09/2015 12:49
"Esprit" ou est tu?
Auteur : bbram
Date : le 13 septembre 2015 à 08h56
C'est quoi "l'esprit du pôle maghreb"?
On considère nos voisins comme des ennemis, la Mauritanie, comme les autres pays de l'afrique, on les regarde de haut, ou on les ignore, mais nos yeux sont rivés en direction du Nord!!

Je cherche toujours ou il est "l'esprit" de ton pôle maghreb..!!

Demander à un marocain lambda que lui inspire sincèrement ces noms: Algérie, France, Sénégal?
Précisions
Auteur : homme_94
Date : le 07 septembre 2015 à 17h56
Le mot Maghreb désignait l'empire marocain qui avait une hégémonie sur une grande partie du nord-ouest africain et l'Andalousie. Je rappelle juste qu'avant arrivée des français, les frontières marocaines allaient jusqu'au Sénégal. Bien évidemment, le maroc dans ses frontières actuelles ne reflète pas ce passé, néanmoins l'esprit du pôle Maghreb demeure notamment en termes d'identité religieuse et culturelle.

Le droit musulman nous colle à la peau par conséquent, tout politique, peu importe son courant, ne peut prendre des décisions sans prendre en compte l'islam, religion d'État au Maroc. J'ai un problème avec le mot "islamiste" car à l'origine, il a été créé par l'occident et à été maladroitement ou bêtement repris par certains musulmans eux même.

C'est mieux de comprendre le sens des mots avant de les utiliser
Auteur : bbram
Date : le 07 septembre 2015 à 14h32
Le mot (maghreb) des deux grands pôles du monde musulman: Machreq et Maghreb. ne veux pas dire :maroc, il faut le comprendre dans le sens de :Ouest.

Donc ca n'indique pas la position politique ni économique des pays, ni leur classement, c'est juste une delimitation geographique, ex: les pôles nord-Sud, les pays du croissant chiite..

Un autre mot dont le sens semble te poser probleme: le mot islamiste, (..qui ne sous entend pas "terroriste"!,on dirait c'est ce que tu entend derrière ce mot!..), mais juste un parti politique qui s'inspire directement de l'islam et du coran pour faire sa politique, a la différence d'autres partis qui seraient libéraux, communistes ou autre, ce qui ne les empêche pas d'être musulmans bien sur..
LE COMMANDEUR DES CROYANTS ET SON MINISTRE DE TUTELLE REMPLISSENT BIEN LEUR RÔLE.....POUR ENDORMIR LE PEUPLE MAROCAIN...
Auteur : Chibani2
Date : le 07 septembre 2015 à 13h41
Soyons sérieux l'Islamisme le plus radical n'a pas encore commis de génocide.....et ne comparons pas le PJD au nazisme, Daesch ou à Abou Bakr Al Bagdadi?????...

Si l’on définit l’islamisme politique Marocain comme « idéologie politique fondée sur l’islam »,on peut dire que presque tous les partis, qu’il s’agisse des grands partis traditionnels ou des partis plus récemment formés, ont un lien, du plus ténu plus au plus fort, avec l’islamisme politique....

La religion est bien loin d’être absente du vocabulaire politique Marocain....
Dernière modification le 07/09/2015 13:47
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate